Epilepsie: un nouveau traitement pour empêcher les crises

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 29 juillet 2016 - 13:58
Image
Des cachets.
Crédits
©Flickr/Creative Commons
Des chercheurs ont mis au point une molécule permettant d'espacer les crises d'épilepsie chez les malades. Les médicaments actuels sont inefficaces sur 30% de la population atteinte d'épilepsie.
©Flickr/Creative Commons
Des chercheurs en neuroscience auraient trouvé un nouveau traitement contre l'épilepsie qui permettrait de stopper les crises des malades. La molécule, qui a prouvé son efficacité sur des souris atteintes d'épilepsie, sera bientôt testée chez l'Homme.

Bientôt une vie normale pour les épileptiques? Une étude publiée dans la revue Nature et menée par une équipe de neuroscience de l'université de Louisiane aux Etats-Unis donne des conclusions qui sont un espoir pour les 50 millions d'épileptiques dans le monde.

Les chercheurs sont parvenus à mettre au point une molécule qui diminue la fréquence des crises d'épilepsie: son action direct sur les neurones réduit leur hyperexcitabilité. Baptisés "LAU", ces protecteurs bloquent les signaux inflammatoires qui surviennent généralement pendant les crises et qui perturbent la communication entre les neurones. Les tests ont pour l'instant été effectués sur des souris épileptiques et ont montré jusqu'à 100 jours d'efficacité après le traitement.

La découverte de cette molécule est une très bonne nouvelle pour les personnes atteintes d'épilepsie car jusqu'à présent les médicaments visent seulement à traiter les symptômes des crises tandis que les "LAU" permettent eux d'arrêter la progression de la maladie en espaçant les crises. L'épilepsie toucherait 500.000 personnes en France et la maladie peut se manifester à tout âge, même si elle se déclare avant 18 ans dans 75% des cas. L'épilepsie est caractérisée par des crises de convulsions à répétition qui peuvent entraîner des pertes de connaissance mais aussi des hallucinations olfactives et auditives. Ces symptômes empêchent souvent les malades de vivre une vie normale car dans leurs formes les plus sévères, les crises entraînent une stigmatisation sociale, une interdiction de conduire, de travailler et de pratiquer un sport.

Des essais cliniques de la molécule devraient bientôt être menés chez l'Homme. Les traitements proposés actuellement sont inefficaces sur près de 30% des malades. 

 

À LIRE AUSSI

Image
Les différents lobes du cerveau.
Epilepsie: une maladie mal connue et des malades encore exclus
A l'occasion de la journée internationale de l'épilepsie, ce lundi, les associations cherchent à informer sur cette pathologie dont la méconnaissance entraîne encore p...
09 février 2015 - 16:05
Société
Image
La médecine française progresse dans le domaine des complications liées à la grossesse.
Epilepsie: le valproate responsable de 450 malformations congénitales
Le valproate de sodium, médicament utilisé dans le traitement contre l’épilepsie et les troubles bipolaires, a provoqué au moins 450 malformations congénitales chez ...
24 février 2016 - 10:27
Société