L’hypothèse du reconfinement fait son chemin, tout au moins pour les métropoles

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

L’hypothèse du reconfinement fait son chemin, tout au moins pour les métropoles

Publié le 12/10/2020 à 15:29
Martin BUREAU / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Les déclarations de Jean Castex ce lundi matin, une intervention télévisée d’Emmanuel Macron mercredi, les vacances de la Toussaint qui approchent : des signes de reconfinement ? 
 
Invité de France Info ce lundi matin, le premier ministre n’a pas fait d’annonce tonitruante, simplement demandé à chacun à faire preuve de « bon sens », affirmant que la crise sanitaire va durer « encore plusieurs mois ». 
 
« Le reconfinement général doit être évité par tous les moyens »
 
A la question sur d’éventuels reconfinements locaux et à l’heure où Montpellier et Toulouse rejoignent les autres métropoles en alerte maximale, Jean Castex a simplement répondu que « rien n’est exclu ». 
 
Un scénario jamais écarté
 
Alors qu’Emmanuel Macron avait estimé la semaine dernière qu’on « doit aller vers plus de restrictions là où le virus circule trop vite », le terme de reconfinement commence à se promener sur toutes les lèvres. En réalité, l’hypothèse est dans les tuyaux depuis des mois. 
 
Rappelons-nous en effet des « Quatre scénarios pour la période post-confinement », un avis rendu par le Conseil scientifique dès le 2 juin. Après « l’épidémie sous contrôle », les « clusters critiques » et « la reprise a bas bruit de l’épidémie », le quatrième scénario envisageait déjà « une dégradation critique des indicateurs qui traduirait une perte de contrôle de l’épidémie », qui "exigerait des décisions difficiles" (y compris un éventuel confinement national). 
 
Un plan Métropole, quel plan ? 
 
Dans son avis suivant, en date du 27 juillet, le même Conseil scientifique prenait l’exemple de la reprise de l’épidémie dans d’autres pays, essentiellement par des espaces professionnels à forte promiscuité et par… des métropoles. 
 
« Dans ces zones à fortes densités de population, des actions de confinement localisé sont prises (…) Les enseignements tirés de ces expériences sont importants à prendre en compte pour développer un plan « Métropole » français »
 
Suggéré pour les vingt premières villes françaises, avec la mobilisation des autorités locales, ce plan n’a manifestement pas vu le jour, tant les mesures prises dans un premier temps à Marseille et en Guadeloupe ont surpris leurs élus et provoqué la colère que l’on sait. 
 
Emmanuel Macron intervient
 
La semaine dernière encore, le maire de Grenoble, ville également placée en alerte maximale, faisait part de ses préoccupations : 
 
« J’ai saisi le gouvernement pour qu’il partage avec nous ses scénarios de travail, notamment de reconfinement partiel : horaire (couvre-feu), géographique ou catégoriel (âge) »

Qu’en sera-t-il effectivement ? Manifestement, seul l’exécutif le sait – et encore on n’en est pas certain. 
 
Ce qui est sûr, c'est que les vacances de la Toussaint approchent à grands pas, avec souvent des retrouvailles familiales pour lesquelles les Français sont invités à observer la plus grande prudence. 
 
Cette semaine nous permettra peut-être d’y voir plus clair, avec dans l’ordre une intervention télévisée d’Emmanuel Macron mercredi à 20 heures, un conseil de défense jeudi matin puis le point de situation d’Olivier Véran le soir même. 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Les Français s'inquiètent de plus en plus d'un possible reconfinement

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-