Maladie de Crohn: un champignon intestinal serait responsable de l'inflammation

Maladie de Crohn: un champignon intestinal serait responsable de l'inflammation

Publié le :

Mardi 27 Septembre 2016 - 17:29

Mise à jour :

Mardi 27 Septembre 2016 - 17:39
©Martin Lee / Rex Featur/REX/SIPA
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Si les causes de la maladie de Crohn demeurent encore floues, une équipe de chercheurs a affirmé qu'un champignon présent naturellement dans nos intestins ainsi que deux bactéries joueraient un rôle clé dans le développement de cette maladie. Une découverte qui ouvre la voie à de nouveaux traitements.

En France, près de 200.000 personnes souffrent de la maladie de Crohn. Si la génétique, l'environnement (pollution) et le tabagisme peuvent expliquer sa survenue, les causes exactes de la maladie demeurent inconnues. Mais une nouvelle découverte, publiée dans la revue mBio, vient tout remettre en question. Une équipe de l'Université Case Western Reserve de Cleveland (Etats-Unis) a affirmé qu'un champignon présent naturellement dans nos intestins ainsi que deux bactéries (Candida tropicalis et Escherichia coli) joueraient également un rôle clé dans le développement de cette maladie.

Concrètement, les trois associés favoriseraient l’inflammation. Un phénomène renforcé par la faible présence des bactéries anti-inflammatoires dans l'intestin des malades. 

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les selles de 20 patients atteints de la maladie de Crohn, 28 de leurs parents et 21 personnes en bonne santé. Ils ont alors identifié des interactions très marquées entre un champignon et deux bactéries chez les participants atteints de la maladie de Crohn. A l'inverse, les personnes non affectées ne présentaient pas ce genre de phénomènes intestinaux.

Ces conclusions pourraient ainsi conduire à de nouveaux traitements pour les malades. Des traitements à base de probiotiques, destinées à rééquilibrer la flore intestinale des patients, pourrait alors être envisagé. "Nous savions déjà que les bactéries, les facteurs génétiques et environnementaux jouent un rôle majeur dans le développement de la maladie de Crohn" a expliqué le Pr Mahmoud Ghannoum, l'un des auteurs des travaux. Et d'ajouter: "en revanche, peu de chercheurs se sont penchés sur les champignons, qui colonisent également les intestins".

Décrite pour la première fois en 1932 par un médecin américain, Burril B. Crohn, cette maladie agit par poussées inflammatoires avec des douleurs aiguës, des diarrhées et des hémorragies (rectorragies).

 

La maladie de Crohn affecte plus de 200.000 personnes en France.


Commentaires

-