Même à petite dose, l'alcool est dangereux pour la santé

Même à petite dose, l'alcool est dangereux pour la santé

Publié le :

Mardi 26 Mars 2019 - 12:25

Mise à jour :

Mardi 26 Mars 2019 - 14:05
© Fred TANNEAU / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Selon Santé publique France, un quart des Français boivent trop d'alcool. L'agence sanitaire lance donc ce mardi 26 une campagne de sensibilisation pour lutter contre ce qui est l'une des principales causes de mortalité évitable chaque année.

Environ 10,5 millions: c'est le nombre d'adultes qui boivent trop d'alcool selon Santé publique France. Un chiffre alarmant puisqu'il représente près d'un quart de la population.

L'agence sanitaire lance donc ce mardi une campagne de sensibilisation pour lutter contre les mauvaises habitudes qui perdurent chez certains Français.

"Pour votre santé, c'est maximum deux verres par jour, et pas tous les jours", est le massage choisi pour alerter la population. L'alcool est par ailleurs l'une des principales causes de mortalité évitable dans le pays.

Chaque année, 41.000 décès sont imputables à la consommation d'alcool a tenu à souligner Santé publique France.

A voir aussi: L'alcool tue beaucoup plus les hommes que les femmes

Le professeur Mickaël Naasila, qui a signé un éditorial issu du bulletin épidémiologique de ce mardi a ainsi souligné qu'en France l'alcool était vraisemblablement un "acteur essentiel de notre culture" voire "un vrai lubrifiant social".

Pourtant "au-delà de 10 verres d’alcool par semaine (100 g d’éthanol pur) la mortalité attribuable à l’alcool devient significative et augmente de manière exponentielle. Plus de 50% de la mortalité liée à une maladie touchant le foie est attribuable à l’alcool (…). Soixante maladies et deux cents items de la classification internationale des maladies sont liés à la consommation d’alcool, ce qui explique sûrement pourquoi l’alcool a été identifié comme une des toutes premières causes d’hospitalisation (…) en France", en 2012.

Le président de la Société française d’alcoologie qui est aussi directeur d'unité à l'INSERM conseille ainsi aux Français de ne pas boire plus de deux verres par jour et de ne pas dépasser dix verres d'alcool par semaine.

Majoritairement (33%), ce sont les hommes qui sont le plus attachés à cette mauvaise habitude. Les femmes sont tout de même 14% à boire trop d'alcool en comparaison aux recommandations.

Enfin la consommation d'alcool n'est pas la même selon les tranches d'âge. Cela ne veut pas pour autant dire qu'une façon est meilleure qu'une autre.

Ainsi les jeunes boivent plus intensément. Comprendre: ils boivent de grandes quantités d'alcool de façon irrégulière. Alors que les plus âgés semblent adeptes d'une consommation moindre mais bien plus régulière.

Santé publique France lance donc ce mardi une campagne de sensibilisation qui devrait se poursuivre jusqu'à la mi-avril.

Un moyen de lutter contre les abus mais surtout contre les idées reçues alors même qu'une étude franco-australienne constate que "la publicité (pour des boissons alcoolisées) dans les stades améliore l'image des marques".

A lire aussi:

Alcool: un lourd "fardeau sanitaire", appel à des mesures plus "efficaces"

Le vin, "pas un alcool comme les autres"? "Je ne suis pas recadrable", assure Guillaume

Santé publique France alerte ce mardi sur la consommation d'alcool en France.


Commentaires

-