Santé: la lumière bleue des liseuses perturbe le sommeil

Endormissement

Santé: la lumière bleue des liseuses perturbe le sommeil

Publié le :

Mardi 23 Décembre 2014 - 16:57

Mise à jour :

Mardi 23 Décembre 2014 - 20:58
A temps de sommeil égal, les personnes qui lisent un livre électronique mettraient plus de temps à s'endormir et seraient moins alertes le lendemain, selon une étude américaine publiée lundi 22. En cause, la lumière bleue émise par ces appareils électroniques.
©On Magazine/Flickr
PARTAGER :
-A +A

On savait que les écrans d'ordinateurs et de portables nuisent à la qualité du sommeil. Ce serait également le cas des liseuses, selon une étude parue le 22 décembre dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences of the United-States (PNAS). L’équipe de l’université d’Etat de Pennsylvanie met en cause l’éclairage de ces appareils électroniques, qui décale selon eux l'horloge biologique.

Les 12 adultes suivis pendant deux semaines ont été placés dans un environnement contrôlé dans lequel ils ont dû lire des ouvrages sur des plages horaires de quatre heures (18h/22h), soit sur un livre imprimé soit sur une liseuse. Seule contrainte: qu’il s’agisse de texte uniquement et de lectures de loisir. Ils ont ensuite dormi de 22h à 6h du matin. Pendant la nuit, les chercheurs ont suivi différents paramètres liés au sommeil (temps d’endormissement, durée de sommeil, sommeil rapide…). 

Pour les besoins de l'étude, cinq modèles de tablettes ont été utilisés: iPad, iPhone, Kindle, Kindle Fire et Nook Color. La luminosité de chaque appareil a été mesurée et seule la liseuse Kindle n’émettait pas de lumière. Dans les autres cas, "les appareils électroniques émettent une lumière à courtes ondes, plus concentrée en lumière bleue que la lumière naturelle", explique Anne-Marie Chang, co-auteur de l’étude et chercheuse en science du sommeil de l'hôpital de Boston.

Les résultats de l'étude montrent que cet éclairage a un impact indéniable sur le sommeil des participants. Les personnes ayant consulté une liseuse avant de se coucher mettaient 10 minutes de plus à s’endormir que les autres et la durée de leur sommeil rapide était également raccourcie.

La lumière bleue diffusée bloque la production de mélatonine, une hormone du sommeil, ce qu'on montré les examens sanguins réalisés chez les participants.   

Plus étonnant, l'étude montre que les effets de la consultation d'une liseuse au moment de l'endormissement se font également sentir le lendemain matin. Les individus utilisant les liseuses étaient "plus fatigués et mettaient plus de temps à être alertes le lendemain matin", détaille Anne-Marie Chang. Et ces nouvelles habitudes de lecture électronique pourraient avoir des conséquences bien plus longues que sur une nuit de sommeil. "Nous vivons dans une société qui limite le sommeil. Il est important de mesurer plus précisément les effets de ces appareils émettant de la lumière, particulièrement avant le coucher, car ils pourraient avoir de plus lourdes conséquences à long terme sur la santé que nous le pensions" conclut-elle. En somme, rien de mieux qu'un livre en papier pour faire de beaux rêves.

 

 

Les liseuses seraient elles aussi mauvaises pour le sommeil.

Commentaires

-