Colombie: des chercheurs découvrent une nouvelle espèce de mygale, la "Kankuamo marquezi"

Colombie: des chercheurs découvrent une nouvelle espèce de mygale, la "Kankuamo marquezi"

Publié le :

Vendredi 01 Juillet 2016 - 17:49

Mise à jour :

Vendredi 01 Juillet 2016 - 18:10
©Capture d'écran/YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En Colombie, des chercheurs ont découvert une nouvelle espèce de mygale ayant pour particularité d'enfoncer ses poils urticants dans la chair de ses proies. Ils l'ont baptisée "Kankuamo marquezi".

Voilà une nouvelle qui ne va être du goût de tout le monde. Des chercheurs ont découvert une nouvelle espèce de mygale dans la montagne de Santa Marta, au nord de la Colombie, ont-ils annoncé mercredi 29 dans le journal scientifique en ligne ZooKeys. Baptisée "Kankuamo marquezi" en hommage à l'écrivain colombien et prix Nobel Gabriel Garcia Marquez et aux indigènes peuplant cette région montagneuse, l'arachnide a pour particularité d'enfoncer ses poils urticants dans la chair de ses proies.

"Ces poils servent souvent de défense. Mais ceux-là sont différents de ce qu’on trouve habituellement sur le corps des mygales. Ils ont une pointe qui permet de pénétrer la peau et de causer des irritations", précise le biologiste Carlos Perafán, à l'origine de la découverte, au New York Times. Ainsi, alors que la plupart des mygales projettent leur arme sur leur cible, celle-ci s'approche et enfonce directement ses poils dans la peau de sa proie. Autre caractéristique unique de cette espèce: les mâles n'ont pas de pénis, ils sont dotés à la place de bulbes situés aux extrémités de leurs pattes avant, par lesquels le sperme est transmis à la femelle pour la féconder, explique National Geographic.

De quoi réjouir les experts des bêtes à huit pattes, toutefois conscients qu'ils ne sont pas au bout de leurs surprises. "Nous avons déjà identifié un millier d'espèces d'araignées, mais il y en a encore au moins autant qui restent à identifier", conclut ainsi Gustavo Hormiga, biologiste spécialisé dans les araignées à l'Université George Washington aux États-Unis. 

 

Les mâles "Kankuamo marquezi" n'ont pas de pénis.

Commentaires

-