Lutte contre le coronavirus: les "makers"au secours des soignants

Lutte contre le coronavirus: les "makers"au secours des soignants

Publié le 07/04/2020 à 10:13 - Mise à jour à 10:25
Facebook/Visieresolidaire
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Dans la lutte contre l'épidémie du coronavirus, des propriétaires d’imprimantes 3D se sont mobilisés pour fabriquer des dizaines de milliers de visières de protection. Réseaux sociaux et higt tech: quand le meilleur des deux s'allie pour aider les soignants.

 

Dans l’Oise, Vincent est inquiet. Sa femme et sa fille sont infirmières dans un Ehpad, elles manquent de protections contre le coronavirus. Il laisse un message sur un groupe de solidarité de Facebook pour demander des visières, son appel est immédiatement transféré sur «Shields – Visieresolidaire – Covid19 – Oise».  Le lendemain, vingt visières, produites par un particulier disposant d’une imprimante 3D sont livrées dans l’établissement pour personnes âgées, au grand soulagement de Vincent et de sa famille. 

 

A lire aussi: Decathlon offre ses célèbres masques de plongée aux personnels soignants

 

Visières anti-projections

Des exemples comme celui-ci, il y en a des milliers, tant les "makers" se sont engagés dans le combat contre le coronavirus. Ces hommes et ces femmes qui fabriquent eux-mêmes (le principe du Do it yourself) mais en utilisant les dernières technologies multiplient les initiatives.

 

Ils sont à l’origine de la fabrication de visières anti-projections, qui viennent compléter la protection offerte par les masques FFP2 et chirurgicaux. Chacune exige une heure d’impression. Pour les modèles, la solidarité bat aussi son plein puisque des start-up spécialisées les proposent en open source. 

 

Unis pour répondre aux demandes 

 

Partout en France, les makers se rassemblent sous la bannière Visières Solidaires afin de satisfaire les demandes des soignants, des forces de l’ordre, des commerçants et d’autres travailleurs. D’une dizaine de visières pour des infirmières libérales à plus de 500 pour un hôpital, chaque projet est pris en compte. L'objectif de ces acharnés de l’imprimante 3D est bien de répondre à tous les besoins, et sans aucune contrepartie financière.

 

Ainsi en Rhône-Alpes, le groupe Facebook «Shields- Visieresolidaire – Covid19» rassemble désormais plusieurs centaines de makers, particuliers et professionnels, qui ont confectionné gracieusement quelque 3950 visières. 

 

Maillage régional de makers

 

Dans chaque région, il s'agit d’avoir un maillage suffisamment serré du territoire pour rester au plus près des besoins. Chacun réalise des visières sur ses fonds propres, mais des fournisseurs se jettent dans la bataille. Certains, comme Capifil, offrent ainsi les filaments indispensables aux impressions 3D. 

 

 
 
 
 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Des soignants de l'Oise équipés en visières par les volontaires

Fil d'actualités Société