Pourquoi la mer et les océans sont-ils salés?

Pourquoi la mer et les océans sont-ils salés?

Publié le :

Mardi 21 Juillet 2015 - 16:31

Mise à jour :

Lundi 09 Octobre 2017 - 17:34
Alimentés par l'eau douce des fleuves et autres glaciers polaires, les océans n'en sont pas moins salés. Rudement salés, même, pour certains. "FranceSoir" lève le voile sur ce mystère, qui trouve sa source aux origines de notre planète.
©Wikimedia Commons
PARTAGER :
-A +A

Tous ceux qui ont un jour bu la tasse dans la mer le savent: son eau est bigrement salée! A tel point qu'elle en est même dangereuse si l'on en boit trop et peut mener, c'est un comble, à la mort par déshydratation... Voilà pour les détails un peu sordides, mais qui ne répondent pas à la question première: mais pourquoi l'eau de mer est-elle salée?

Le comment de ce pourquoi ne date pas d'hier puisque l'origine de la salinité des eaux des océans remonterait à plus d'un milliard d'années, selon le Centre de vulgarisation de la connaissance de l'université Paris-Sud, soutenu par le CNRS. Si deux théories s'affrontent, elles convergent sur l'essentiel: c'est à cette époque lointaine que l'eau de l'atmosphère a commencé à se condenser sous l'effet d'un refroidissement de la surface du globe et a arraché aux roches de la croûte terrestre ses particules de sel que sont le sodium, le magnésium, le calcium ou encore le potassium.

Pour ce qui est du goût salé de ces eaux, seul le sodium joue un rôle. C'est ainsi le chlorure de sodium, ou sel de table pour les moins scientifiques, qui est l'élément responsable du goût salé. Or, du fait de caractéristiques très particulières, il est de loin le plus répandu dans l'eau où il représente près de 78% des sels présents (contre à peine 11% pour le second, le chlorure de magnésium), soit une trentaine de grammes par kilo d'eau en temps normal.

Un chiffre qui peut être multiplié par dix dans certaines mers. La mer Morte par exemple compte près de 300 grammes de sel par litre, une concentration qui fait qu'il est impossible d'y nager puisque le corps humain ne peut s'y immerger.

Pas de panique pour autant, il s'agit d'une exception qui devrait le rester puisque la majorité des mers et océans ont trouvé un équilibre entre apports (toujours par les précipitations) et pertes (échanges avec les fonds marins notamment) de sels. Leur salinité est ainsi restée stable depuis 200 millions d'années maintenant, à en croire les spécialistes.

Bien qu'approvisionnés par l'eau douce des fleuves, les mers et océans sont salés (ici la Siagne se jetant dans la Méditerranée à Mandelieu-la-Napoule, dans les Alpes-Maritimes).


Commentaires

-