Risque nucléaire: des pastilles d'iode seront distribuées à 2 millions de riverains

Risque nucléaire: des pastilles d'iode seront distribuées à 2 millions de riverains

Publié le :

Mardi 04 Juin 2019 - 08:50

Mise à jour :

Mardi 04 Juin 2019 - 08:52
© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Quelque 2,2 millions de personnes vivants près des centrales nucléaires françaises vont recevoir des comprimés d'iode a fait savoir lundi 3 l'Autorité de sûreté nucléaire.

Il s'agit d'une mesure de protection de la population en cas d'accident nucléaire. L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé lundi que quelque 2,2 millions d'individus supplémentaires, habitants à proximité d'une des 19 centrales nucléaires françaises gérées par EDF, allaient bientôt recevoir des comprimés d'iode et des informations sur la conduite à adopter en cas d'accident.

En 2016, la distribution de comprimés et la campagne de prévention des risques nucléaires avaient concernés toutes les personnes qui résidaient ou travaillaient dans un rayon de 10km autour de chacune des centrales. Cette année, ce rayon a été étendu à 20km. Cette extension "vise à organiser au mieux la réponse des pouvoirs publics ainsi qu'à sensibiliser et préparer la population à réagir en cas d'alerte nucléaire", rappelle l'ASN dans un communiqué.

Lire aussi - EDF: la réorganisation, un chantier complexe avec le nucléaire en son cœur

Elle concerne 2,2 millions de personnes et plus de 200.000 établissements recevant du public, répartis sur 1.063 communes, précise le gendarme du nucléaire. Et d'ajouter: "Dans ce cadre, est lancée une campagne d'information et de distribution préventive de comprimés d'iode à l'attention de l'ensemble des riverains et des responsables d'ERP résidant dans un rayon de 10 à 20 km autour des 19 centrales nucléaires françaises".

Les personnes concernées par cette mesure recevront un bon de retrait par courrier et elles pourront récupérer les comprimés qui leur sont dévolus auprès d'une pharmacie. La prise d'iode stable (iodure de potassium) permet de protéger la thyroïde contre les effets des rejets d'iode radioactif qui peuvent intervenir en cas d'accident nucléaire.

Tout au long de la campagne, un numéro vert (08.00.96.00.20 - dès le 4 juin) et un site internet (www.distribution-iode.com) sont mis à la disposition du public.

Voir:

Manifestation contre le nucléaire à Paris, huit ans après Fukushima

Accident nucléaire: les centrales françaises ne sont pas prêtes

Quelque 2,2 millions de personnes vivants près des centrales nucléaires françaises vont recevoir des comprimés d'iode.


Commentaires

-