Grève du 5 décembre : le temps réel à Paris et en région

Grève du 5 décembre : le temps réel à Paris et en région

Publié le 05/12/2019 à 12:45 - Mise à jour à 21:27
© Clement MAHOUDEAU / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

DIRECT - La grève du 5 décembre 2019 est très suivie à Paris mais aussi en région. De nombreuses organisations syndicales ont appelé à des manifestations pour protester contre la réforme du régime des retraites.

 

Des actions multiples sont organisées sur tout le territoire, en attendant le départ du cortège de la manifestation parisienne. Le regroupement est annoncé à partir de 13h00 à la garde du Nord, et nous vous proposons de suivre en temps réel l’évolution de la situation.

[Un jeudi noir et après ? 20 h00]
Plusieurs réunions intersyndicales sont prévues demain pour envisager la suite à donner à ce mouvement. Certains évoquent déjà la possibilité d’inscrire le mouvement dans la durée, ou tout du moins jusqu’au retrait pur et simple de la réforme du système des retraites. 
La RATP et la SNCF Ile-de-France ont déjà officialisé, que le mouvement social se poursuivrait jusqu’au lundi 08 décembre, ce qui promet un week-end compliqué en perspective pour les franciliens. Les enseignants ont déjà fait savoir qu’ils voulaient eux-aussi poursuivre leur mobilisation ce vendredi 06 décembre. A cette heure, ni le Ministère de l’Education nationale ni les syndicats d’enseignants ne sont en mesure de communiquer l’ampleur de la mobilisation de vendredi. 
Le personnel hospitalier, les avocats, les contrôleurs aériens et bien d’autres professions ont appelé à poursuivre le mouvement contestataire initié ce jour. La Direction Générale de l’Aviation a déjà appelé les compagnies aériennes françaises à réduire de 20 % leur trafic. La situation devrait donc rester difficile dans bon nombre de secteurs d’activités pour la journée de demain. 
 
 [Le condensé de la journée : La mobilisation 19h40]
La mobilisation a été importante tout au long de la journée. Les transports publics, à Paris comme en Province, ont été considérablement perturbés tout au long de ce jeudi noir. En revanche, les Françaises et les Français avait anticipé ce mouvement annoncé de longue date. En effet, on n’a pas enregistré une aggravation des conditions de circulation et même un taux de bouchons plus faible qu’à l’accoutumée.  
Plus de 250 manifestations ont été organisées à travers l’Hexagone. Les syndicats ont réussi à mobilisé en masse, puisque le Ministère de l’Intérieur a estimé le nombre total de manifestants à 806.000, alors que la CGT estimait de son côté   qu’un million et demi de citoyens étaient descendus dans les rues de France. La réalité est donc plutôt à rechercher entre ces deux bornes, et la barre symbolique du million de participants ne semble donc pas être  pure fantaisie. 
Du côté de l’organisation elle-même, le Premier Ministre lui-même a tenu à féliciter le service d’ordre des différents syndicats engagés dans ces différentes opérations. En effet, si des heurts ont éclaté ici ou là, la grande majorité des manifestations se sont déroulés dans un esprit   républicain. Les manifestants parisiens sont toujours, à cette heure, sur la place de la Nation, et il faudra surveiller de près la dispersion du cortège. 
 
 [Mobilisation du 05 décembre 18h53]
Les premiers chiffres officiels du Ministère de l’Intérieur font état d’une mobilisation de 700.000 manifestants à travers tout le territoire.  La mobilisation est importante. De son côté, la CGT annonce plus de 250.000 personnes à Paris, et publiera les chiffres pour l’ensemble du territoire plus tard dans la soirée. 
 
[PARIS 18H25]
On constate les premiers heurts entre les forces de l’ordre et les casseurs sur cette Place de la Nation, où de nombreux manifestants sont agglutinés. La situation est compliquée pour la police, qui  doit  réussir à distinguer les manifestants pacifistes de ceux venus pour « casser ». La crainte des forces publiques semblent prendre corps et la situation se tend. 
Ailleurs dans Paris, c'est le grand calme. La circulation automobile est celle d'un jour férié. Mais sans les touristes étrangers et provinciaux. Pas un seul embouteillage. Les taxis et les vélos sont les rois des rues. 
 
[PARIS 18H10]
La manifestation parisienne se poursuit et la tête du cortège arrive depuis quelques minutes à sa destination finale, place de la Nation. Les forces de l’ordre se sont regroupées, craignant une dispersion difficile et à hauts risques. On n’a plus trace des 500 individus cagoulés et de noirs vêtus, qui s’étaient illustré, d’une bien triste façon, place de la République. Les autorités craignent qu’ils se soient mêlés au défilé, et qu’ils refassent surface lors de la fin de la manifestation. 
 

 

[Education nationale 17h30]
Une partie des enseignants du primaire et du secondaire a décidé de reconduire le mouvement e grève pour la journée de demain. Si le Ministère de l’Education Nationale fait ce même constat, il espère pouvoir publier,  plus tard dans la soirée, des premières estimations pour que les parents puissent anticiper cette journée du 06 décembre. 
 
 [PREVISION POUR LA JOURNEE DU 06 DECEMBRE – 17H00]
Après une journée de forte mobilisation, et alors même que la manifestation parisienne est toujours au niveau de la Place de la République, on peut d’ores et déjà prévoir une fin de semaine difficile tant en région Ile de France que sur le reste de la métropole. 
Pour la journée du 06 décembre, on estime : 
  • SNCF : Circulation d’un TGV sur 10 en moyenne, et de 3 TER sur 10 (des liaisons principalement assurées par des bus)
  • SNCF Ile de France : Circulation  d’environ 15 % des trains 
  • RATP : Même situation qu’aujourd’hui avec une reconduite de la grève jusqu’au lundi 08 décembre
  • TRAFIC AERIEN : Air France annonce la suppression de 30 % des vols intérieurs et 10 % des vols moyens courrier avec une situation plus tendue encore à l’aéroport de Lyon Saint Exupéry. 
 
[PARIS 16H35]
La préfecture de police de Paris souligne qu’elle a procédé ce jour à 9350 contrôles préventifs et que 71 personnes ont été placées en garde à vue. Dans le cadre de la manifestation parisienne, 41 autres personnes ont été interpellées. 
 
 
 [PARIS 16H30]
La SNCF prévoit un trafic de ces trains en Ile de France très perturbé pour la journée de demain. (environ 15 % des trains ) 
 
 [Paris 16h25]
Les forces de l’ordre ont bloqué tous les accès de la Place de la République afin de contenir les manifestants et éviter aux Blacks Blocks de pouvoir se regrouper 
  [Lille 16h20]
A Lille, le local de la tête de liste du parti présidentiel aux prochaines élections municipales a été vandalisé au cours de la manifestation du jour. 
[Paris 16h22]
Edouard Philippe, Premier Ministre, est en visite au Ministère des Transports à la cellule de crise pour faire le point de la situation mais aussi commencer à préparer les prévisions pour ce week-end. 
 
 [Lyon Aéroport 16h05]
L’aéroport de Lyon Saint Exupéry ne s’attend pas à un retour à la normale pour la journée de demain. Dans un communiqué, il souligne que  “la grève nationale est reconduite pour la journée de vendredi”.  “Il est conseillé de contacter votre compagnie ou agent de voyage avant de vous rendre à l'aéroport”,  
 
[Paris. 16h05]
Devant les fumigènes de plus en plus denses, le cortège parisien rebrousse chemin pour retourner vers la Gare du Nord. L’opposition entre les casseurs et les forces de l’ordre a empêché le déroulement normal de la manifestation, rendant la place de la République inaccessible. 
 
[TRAFIC SNCF 15H55]
La SNCF communique ses prévisions pour la journée de demain (06/12/2019) : 1 TGV sur 10 et 30 % des TER circuleront. Pour les TER, les trajets seront majoritairement effectués en bus précise le communiqué. 
 
[TRAFIC AERIEN 15H55]
Air France annonce annuler 30 % des vols intérieurs pour la journée du vendredi 06 décembre et 10 % des vols moyens courrier
 
   [PARIS 15H55]
Les forces de l’ordre s’organisent devant le regroupement de nombreux « casseurs «  qui se montrent de plus en plus virulents. 
 
[PARIS 15H40]
Des exactions sont en cours Place de la République où un Black Bloc a pu se reconstituer. Les tensions s’intensifient avec les forces de l’ordre. 
 

 [PARIS 15H25]

Prévu à 14h00, le départ de la manifestation parisienne n’a toujours pas pu avoir lieu. Les organisateurs informent au mégaphone les manifestants par le message suivant : «  Si la manifestation prend du temps à partir, c’est qu’on est extrêmement nombreux dans les rues de Paris ». 
 
[PARIS 15H22]
Environ 500 « ultras » sont dispersés sur la Place de la République et aux abords de cette dernière. Les forces de l’Ordre sont mobilisées.  La préfecture de police souligne qu’à cette heure, 65 personnes ont été interpellées. 
 

 

[Metz 15h00]

Une opération escargot a lieu sur l’autoroute A31 entre Metz et Thionville, pénalisant la circulation  en provenance ou à destination du Nord de l’Europe (Luxembourg, Belgique, ….)

 

[Lille 14h55]
Le cortège lillois, conduit par les pompiers, a tenté d’accéder au périphérique. Pour le moment, les forces de l’ordre réussissent à contenir les manifestants. Au niveau du Zénith, les policiers ont fait usage de gaz lacrymogène. 
[Paris 15h00]
Le cortège parisien, qui devait initialement partir à 14h00, est toujours sur le boulevard Magenta. Une heure de retard, que les organisateurs expliquent en raison de la très forte mobilisation et des difficultés qui en découlent. 
 
[Covoiturage 15h00]
Alors que Blablacar s’attendait à voir son activité être multiplié par 10 en ce jour de grève, Nicolas Brusson, un des fondateurs du leader du covoiturage en France, a expliqué que les utilisateurs de l’entreprise commençaient à se préoccuper des déplacements pour …les fêtes de fin d’année. La peur est grande de voir la contestation s’éterniser. 
 

 

[Paris 14h55]

Les étudiants ont également rejoint le boulevard Magenta, considérant que la Réforme des Retraites les concernait aussi

La grève reconduite jusqu'à lundi inclus à la RATP

[Paris 14h50]

Le cortège qui devait s’élancer à 14h00 est toujours sur le boulevard Magenta.  On n’observe aucune présence des forces de l’ordre, même si la sécurité est assurée par les services des syndicats organisateurs. A Paris, 6.500 gendarmes et policiers sont mobilisés pour ce jeudi noir.

 

[Mobilisation 14h40]

Selon les chiffres remontés à l’AFP, on estime que 180.000 personnes ont déjà manifesté ce matin dans une vingtaine de villes de France.

 

[Bordeaux 14h40]

Les tensions se font plus fortes à Bordeaux, où les forces de l’ordre ont du mal à contenir les manifestants. Plusieurs individus envoient des projectiles sur les gendarmes et CRS aux abords de la place des Quinconces. Les forces de l’ordre se préparent à la dispersion de la foule.

 

[ISERE 14H00]

Le département de l’Isère a fait savoir qu’une école sur deux du département resterait fermée aujourd’hui.

 

[Lille 14h25]

C’est au niveau de la porte de Paris, que se rassemblent les opposants à la réforme des retraites mais aussi les pompier, les gilets jaunes et les soignants. La manifestation devrait débuter à 14h30 à Lille.

 

[PARIS 14H20]

Les pompiers occupaient déjà la Place de la République à Paris depuis lundi dernier. Ils ont rejoint le cortège qui continue de s’élancer depuis la gare de l’Est.

 

[BORDEAUX 14H00]

Près de 50.000 personnes se sont mobilisés dans la capitale de la Nouvelle Aquitaine. Vers 13h30 des gaz lacrymogènes ont été utilisés pour contenir le cortège au niveau de la place Jean Jaurès.

 

[Trottinettes électriques 14h00]

Dans un communiqué de presse, Extinction Rébéllion, une organisation se présentant comme «mouvement mondial de désobéissance civile en lutte contre l’effondrement écologique et le réchauffement climatique" a annoncé avoir mis hors service 2020 trottinettes électriques à Paris, Bordeaux et Lyon.

 

[Paris 14h00]

A la Gare de l’Est, les manifestants parisiens se préparent à s’élancer. La mobilisation semble importante et même « exceptionnelle » selon certains syndicalistes. Le boulevard Magenta est « noir de monde », et les premières estimations ne devraient pas tarder à tomber.

 

[EDF 13H55]

La direction d’EDF annonce 43.9 % des salariés en grève ce jeudi 05 novembre

 

[Rennes 13h55]

A Rennes, des affrontements entre les Blacks Blocks et la police sont signalés rue du Maréchal Joffre

 

[Marseille. 13h54]

Plus de 30.000 manifestants à Marseille dans 3 cortèges différents sont recensés dans la cité phocéenne

 

[Paris. Reconduite de la grève à la RATP]

La grève à la RATP est reconduite jusqu’à lundi inclus, et les premières estimations ne laissent pas prévoir d’amélioration dans la circulation des métros parisiens par rapport à aujourd’hui.

 

[Nantes 13h45]

A Nantes, le cortège va se disperser et les heurts entre forces de l’ordre et casseurs ont pris fin.

 

[Paris 13h00]

La Tour Eiffel et plusieurs musées parisiens resteront fermés toute la journée 

[Paris 13h30 Vers une Convergence des luttes ?]

A Paris, la mobilisation est forte, et semble confirmer une convergence des luttes. Les Gilets Jaunes ont déjà rejoint les manifestants, alors que le personnel soignant, engagé dans une longue lutte pour la défense des Urgences, arrive pour se joindre au cortège parisien.

 

[13h33 Vers une grève reconductible ? ]

« Je pense que demain, il y aura un deuxième temps fort » affirme Philippe Martinez, Secrétaire Général de la CGT aux journalistes de BFM TV.

[13h00]

21.2 % des agents publics sont en grève ce jeudi 5 décembre selon les chiffres du Ministère.

[13h00]

Une première estimation fait état de plus de 120.000 manifestants à travers la France, et ce alors que la manifestation parisienne n’a toujours pas commencé.

[Paris 13h00]

Les Gilets Jaunes rejoignent également les abords de la Gare du Nord pour la Grande manifestation qui doit s’ébranler à partir de 14h00. La mobilisation est « exceptionnelle » selon certains syndicalistes présents.

[Transport SNCF 13H00]

La SNCF communique et reconnait une grève de forte ampleur avec un taux de grévistes de 55.6 %

[Circulation 13h00]

Les automobilistes ont pris leur précaution, puisque selon Tom Tom, l’entreprise bien connue des conducteurs, l’indice des bouchons n’était que de 41 % ce matin (contre 75 % en moyenne)

 

 

[Paris 13h00]

La préfecture de police de Paris annonce 18 interpellations au cours de la matinée et 6333 contrôles préventifs

[Raffineries. Mi-journée]

La CFT-Chimie annonce que 7 raffineries françaises sont en grève et qu’ « aucun produit ne sort par pipeline ou par chargement de camion » 7 raffineries sur 8 et 12 dépôts pétroliers sur 200 sont bloqués à cette heure.

 [Education. Mi-journée]

D’après les chiffres de l’Education Nationale, on compte 46.6 % des enseignants en grève (51.15 % dans le primaire et 42.32 % dans le secondaire).

[Nantes 12 h 50 ]

A Nantes, la mobilisation aussi est importante, et des heurts opposent actuellement aux forces de l’ordre. Plus de 20.000 manifestants ont ainsi fait face aux CRS, qui ont du user de gaz lacrymogène et de canons à eau pour disperser des petits groupes, qui s’en prenaient au mobilier urbain. La situation reste tendue dans les rues de la préfecture de Loire Atlantique.

[France 12H30]

Les organisateurs et les autorités publiques s’accordent pour souligner une mobilisation importante en région. Ainsi, la CGT revendique 10.000 manifestants au Havre. De son côté, la police souligne 5.500 manifestants à Bourges, alors que 10.000 se sont donné rendez-vous à Rennes.

[LYON 12h00]

Si la circulation des bus lyonnais avait été annoncée fortement perturbée pour ce jeudi de mobilisation, les autorités locales avaient souligné un fonctionnement normal des métros tramways et funiculaires. Pourtant en fin de matinée, le préfet de région annonçait le blocage de certaines lignes de tramways par diverses manifestations. Des dégradations sont déjà constatées Cours Gambetta, qui a été le lieu vers 11h00 de heurts entre les forces de l’ordre et des manifestants cagoulés. Les autorités municipales redoutent une dégradation de la situation, d’autant plus que devrait commencer ce soir la célèbre Fête des Lumières.

Suivez l'état du trafic à Paris en temps réel RATP et RER

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Le déroulé en direct de ce Jeudi noir

Fil d'actualités Société