Les prix des voitures électriques vont-ils vraiment baisser?

Les prix des voitures électriques vont-ils vraiment baisser?

Publié le 08/01/2020 à 11:22 - Mise à jour le 14/01/2020 à 10:21
© PHILIPPE DESMAZES / FILES/AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Alors que la part des ventes des voitures éléctriques reste mineure, des spécialistes annoncent un décollage. Et le ministère de la Transition écologique prévoit une baisse des prix de ces chères autos à batteries. Vraiment? 
 
Le bonus écologique s’apprête à fondre comme neige au soleil, si l’on en croit les déclarations du ministère de la Transition écologique et solidaire. Si son montant reste de 6000€ en 2020 pour l’achat d’une voiture ou d’une camionnette électrique, l’attribution est déjà conditionnée au prix du véhicule. En 2021, le bonus écologique devrait être porté à 4000€ pour les particuliers, 2000€ pour les entreprise, avant de perdre encore 1000€ en 2022. 
 
Le ministère justifie cette décision par une baisse prochaine du prix des véhicules électriques. Cette prédiction se base sur une augmentation annoncée des volumes, confirmée notamment par la dernière étude Bloomberg New Energy Finance, «Les perspectives du véhicule électrique». 
 
50 % du marché à l’horizon 2037
 
L’institut de recherches américain estime que la chute du prix des batteries, notamment grâce à la production en série, participera largement à la baisse du coût des véhicules. De 1100$ le kilowattheure en moyenne en 2010, ce prix est de 156$ aujourd’hui et pourrait passer sous la barre des 100$ en 2024. 
 
Les perspectives de Bloomberg New Energy Finance prévoient des volumes de ventes de voitures électriques équivalents à ceux des voitures thermiques dès 2037, l’étude publiée en décembre précisant : «A l’horizon 2040, nous prévoyons de 57 % des ventes de voitures particulières seront électriques». On n’y est pas encore !
 
Des prix sur une courbe ascendante
 
Car à l’heure actuelle, l’une des condition sine qua non au décollage du volume des ventes est bien le prix des voitures électriques. Et celui-ci n’a pas tendance à baisser, bien au contraire. Une étude de marché, menée cette fois par les experts du cabinet Jato, démontre une nette augmentation. Les véhicules électriques coûtent 42 % plus cher en Europe en 2019 qu’en 2011. Parmi les modèles les plus populaires, le prix d’une Renault Zoé Intens de 80 chevaux est ainsi passé de 25000€ à 26580€ (hors bonus écologique) en huit ans. À cause d'une plus grande autonomie  (plus grosses batteries), il est vrai. 
 
Jato précise que les constructeurs ont porté leurs efforts sur l’augmentation de l’autonomie des véhicules. Le cabinet estime néanmoins que les ventes de voitures électriques (7,2 % du marché mondial en 2019) devraient grimper à partir de cette année, sur un secteur favorisé par l’arrivée de nouveaux modèles et par l'interdiction de pouvoir circuler dans un proche avenir danscertaiosn centre ville avec des voitures à moteur thermique. La mise sur le marché de petites voitures de type Peugeot 508-i, Opel Corsa-e ou Fiat 500 électrique pourrait en outre faire baisser les prix. 
 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :


Hors bonus, les prix des véhicules électriques ont fortement augmenté ces dernières années

Fil d'actualités




Commentaires

-