Remboursement Navigo pendant le confinement : comment et quand se faire rembourser les mois d'avril et mai ?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Remboursement Navigo pendant le confinement : comment et quand se faire rembourser les mois d'avril et mai ?

Publié le 17/04/2020 à 12:33 - Mise à jour à 14:19
Alain Jocard / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Les abonnés de la RATP pourront ête remboursés de 100€ : une somme qui doit couvrir l’abonnement d'avril et celui des premiers jours de mai, date jusqu'à laquelle doit durer le confinement strict.

Valérie Pécresse a annoncé que cette mesure, qui doit être votée ce vendredi lors d’un conseil extraordinaire d’Ile-de-France Mobilités (IDFM), pourrait profiter à 3 millions d’abonnés.

IDFM avait déjà annoncé que les abonnés Navigo pourraient bénéficier du remboursement de leur pass du mois d'avril, soit 75€. A cette somme s’ajoute donc 25€ qui doivent couvrir les 11 premiers jours du mois de mai. A condition, bien sûr, pour les abonnés mensuels, d’avoir renouvelé l’abonnement en avril et en mai.

Les abonnés Navigo Senior et Imagine R, qui bénéficient d’un tarif réduit, seront remboursés à hauteur de 12€ pour le mois de mai, qui s’ajoutent aux 38€ du mois d’avril, soit 50€ au total.

A noter que les abonnés au pass Navigo hebdomadaire ne pourront pas bénéficier de ce dispositif de remboursement qui doit coûter quelque 130 millions d’euros à Ile-de-France Mobilités.

Comment se faire rembourser son pass Navigo pendant le confinement ?
Ce dispositif de remboursement devrait, selon Valérie Pécresse, être déployé avant la fin du confinement en mai. Pour en bénéficier, il suffira vraisemblablement de se connecter sur la plateforme déjà testée après les grèves de fin 2019 et début 2020. Restera à renseigner son numéro de pass Navigo, ses noms et prénoms et date de naissance, ainsi que son numéro de RIB.

Cette mesure de remboursement coûtera 130 millions d’euros. Un geste commercial "de justice", selon Valérie Pécresse qui, cependant, risque d’alourdir encore un peu plus le coût de cette crise sanitaire pour la RATP notamment : sa fréquentation quotidienne est de l’ordre de 4% depuis début avril. Alors que les recettes chutent, les dépenses, notamment d’investissements, restent importantes.

A lire aussi : L'info trafic RATP du métro à Paris

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Un conducteur de bus de la RATP travaille muni d'un masque, le 9 avril à Paris

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-