Présomption d'innocence

Lundi, Octobre 8, 2018 - 16:57
De nombreuses affaires politico-judiciaires (Fillon, Benalla, Sarkozy) ont été émaillées par la parution dans les médias d'éléments relevant du secret de l'instruction. Jean-Philippe Morel, avocat au barreau de Dijon, revient pour France-Soir sur ce principe dans lequel se mêlent les droits du mis en examen, la liberté d'informer et le secret des sources.
Jeudi, Août 9, 2018 - 17:58
Le youtubeur Anthox Colaboy a été cité dans un article du "Parisien" publié mercredi. Dans celui-ci, un jeune adolescente l'accusait de l'avoir harcelée sexuellement sur les réseaux sociaux. Depuis le vidéaste, qui nie les faits, est copieusement insulté, il a décidé de porter plainte.
Jeudi, Août 9, 2018 - 10:44
Le youtubeur Efkan Kurnaz, du pseudonyme From Human to God, a réagi mercredi dans une vidéo sur un article dans lequel est repris un témoignage d'une adolescente de 16 ans, assurant qu'il a tenté de lui soutirer des images d'elle dénudée.
Jeudi, Juin 21, 2018 - 11:45
L'avocat d'Ahmed Hamdane, Irakien réfugié en France et soupçonné d'avoir commis des crimes de guerre au nom de l'Etat islamique, a annoncé mardi assigner Gérard Collomb en justice pour "atteinte à la présomption d'innocence". Il lui reproche d'avoir qualifié son client de "cadre de Daech" sans attendre la fin de l'instruction.
Vendredi, Juin 8, 2018 - 18:42
A l'heure des réseaux sociaux, de nombreux contenus haineux sont déversés sur la toile. Et lors d'affaires médiatisées comme le cas Maëlys/Nordahl Lelandais, Angélique ou Naomi Musenga, les personnes mises en cause ou leurs proches sont parfois menacés en ligne. Mais leur statut ne change pas les règles concernant les messages haineux que rappelle en partenariat avec "France-Soir" Thierry Vallat, avocat au barreau de Paris.
Jeudi, Juin 7, 2018 - 08:13
L'enquête sur la mort de Magali, jeune femme de 24 ans retrouvée étranglée à Montmorillon dans la Vienne lundi, se poursuit. Principal suspect, son ex-compagnon, Julien S., a été arrêté mardi et a rapidement avoué les faits.
Mardi, Mai 29, 2018 - 12:43
Henda Ayari, première femme à avoir accusé Tariq Ramadan de viol, a modifié certains éléments de son témoignage. Elle maintient avoir été agressée sexuellement par l'islamologue mais près de deux mois plus tard et dans un autre hôtel que ce qu'elle avait indiqué. Pour l'avocat de la défense, cela remet clairement en cause la crédibilité du témoignage sur lequel serait basé le maintien en détention de son client.
Mercredi, Mai 23, 2018 - 13:57
L'actuel directeur de la rédaction de LCI Eric Monier a été nommé au même poste mais sur la chaîne TF1 mardi. Celui qui a été visé par une plainte pour harcèlement sexuel en octobre dernier va être dirigé par Anne de Coudenhove qui a été nommée directrice adjointe de l'information sur la première chaîne.
Mardi, Mars 13, 2018 - 14:57
Le placement en détention provisoire de Tariq Ramadan, accusé de viols, a été largement décrié par ses soutiens qui dénoncent une justice à deux vitesses alors que plusieurs autres personnalités ont été accusées de tels faits récemment sans subir le même sort. Jean-Philippe Morel, avocat au barreau de Dijon, analyse en partenariat avec "France-Soir" les modalités de cette mesure, de facto contraire à la présomption d'innocence.
Mardi, Octobre 24, 2017 - 16:57
Le procureur de Grenoble a estimé ce mardi que les fuites dans la presse concernant l'affaire Maëlys pouvait nuire à l'enquête. Il a particulièrement ciblé les services de la gendarmerie, ce qui a provoqué la colère de son directeur.
Mardi, Octobre 24, 2017 - 14:52
Près de deux mois après la disparition de la petite Maëlys, aucun corps n'a été retrouvé et le principal suspect Nordahl Lelandais continue de nier toute implication. La question se pose donc de savoir pour quel(s) motif(s) il pourrait être poursuivi. Mais l'absence de corps ou d'aveu ne suffit pas à éviter une condamnation, même pour meurtre, rappelle en partenariat avec "France-Soir" Thierry Vallat, avocat au barreau de Paris.
Mardi, Septembre 5, 2017 - 16:55
Un professeur d'école d'une cinquantaine d'années, soupçonné d'agressions sexuelles sur des enfants de 4 ans, et suspendu en décembre dernier par l'Education nationale, a été interpellé et placé en garde à vue lundi soir. Au total, six élèves, garçons et filles, ont indiqué avoir été abusés.

Pages