Repreneur

Mardi, Octobre 3, 2017 - 13:28

Accusé de favoriser les plus riches, Emmanuel Macron a réinvesti ce mardi le terrain social en retrouvant à Amiens les salariés de Whirlpool, mais aussi le député LFI François Ruffin, venu l'interpeller sur la question des intérimaires, oubliés du projet de reprise. Xavier Bertand était aussi de la partie.

Jeudi, Avril 27, 2017 - 10:16

Marine Le Pen puis Emmanuel Macron se sont rendus sur le site Whirlpool d'Amiens promis à la délocalisation, le tout dans une ambiance électrique qui pèsera peut-être sur ce second tour. Les deux candidats ont fait part de leur vision, mais n'ont pu masquer leur impuissance face à la fermeture d'un site rentable, qui n'a pas de problèmes ni de formation, ni de commandes. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte en partenariat avec "FranceSoir" la complexité du cas Whirlpool.

Mardi, Avril 25, 2017 - 12:49

Depuis lundi, les salariés du sites d'Amiens (Somme) de Whirlpool sont en grève pour essayer d'éviter la délocalisation en Pologne dans la campagne du second tour. Or, le siège de l'entreprise a annoncé que les dividendes trimestriels de l'entreprise versés aux actionnaires allaient grimper en flèche.

Lundi, Avril 24, 2017 - 14:56

Les salariés de l'usine Whirlpool d'Amiens ont débuté une grève ce lundi. Ils protestent contre la délocalisation en Pologne. Emmanuel Macron devrait prochainement visiter le site et promet de trouver une solution, après avoir eu dans un premier temps une position relativement détachée sur la situation.

Vendredi, Décembre 23, 2016 - 14:35

Quel avenir pour la "néobanque" Morning? Au bord de la banqueroute, la Fintech toulousaine est convoitée par trois repreneurs potentiels qui tentent actuellement de séduire les actionnaires. Parmi eux, Xavier Azalbert qui veut faire de la société le "quatrième M" du business modèle déjà déployé au sein de son groupe, Mutualize (propriétaire de "FranceSoir"). Et faire en sorte que les déboires de Morning servent de cas d'école pour faire évoluer les mécanismes de régulation du secteur.

Mardi, Décembre 6, 2016 - 17:59

Patrick Laine, praticien de 66 ans exerçant à Saulnot en Haute-Saône, n'a toujours pas trouvé de repreneur à son cabinet. Son annonce sur Le Bon Coin, où il cède gratuitement ses locaux, est restée sans réponse.

Contributeurs

Fil d'actualités