Les "gilets jaunes" ne devraient pas priver la France d'un record de touristes en 2018

Les "gilets jaunes" ne devraient pas priver la France d'un record de touristes en 2018

Publié le :

Jeudi 17 Janvier 2019 - 16:16

Mise à jour :

Vendredi 18 Janvier 2019 - 08:02
© ludovic MARIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Par Katia DOLMADJIAN - Paris (AFP)

-A +A

Si elles ont refroidi nombre de touristes étrangers en décembre, les violentes manifestations liées aux "gilets jaunes" ne devraient pas priver la France d'un nouveau record de fréquentation pour 2018 et de son titre de première destination mondiale.

Après 87 millions de visiteurs internationaux en 2017, la fréquentation touristique de l'Hexagone devrait "avoisiner" les 90 millions pour l'année écoulée, a indiqué jeudi le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.

"On va vers une nouvelle année record en dépit des événements de décembre liés aux +gilets jaunes+ et à l'attentat de Strasbourg. La France reste attractive", a résumé à l'AFP le secrétaire d’État Jean-Baptiste Lemoyne, chargé du Tourisme au quai d'Orsay.

M. Lemoyne a présidé jeudi un comité de pilotage du Tourisme - instance qui se réunit tous les six mois - auquel ont participé des acteurs du secteur (hôtellerie, restauration, tour-opérateurs, etc.) ainsi que des élus de collectivités territoriales.

"Si les événements de fin d'année (mouvement des +gilets jaunes+, attentat de Strasbourg) ont ralenti la croissance et provoqué quelques annulations, les premiers indicateurs ne montrent pas de fort décrochage tout en incitant à la vigilance", souligne le ministère dans un communiqué.

Il précise que les marchés européens, qui représentent près de 80% de la fréquentation internationale en France, "ont connu des baisses de fréquentation très modérées; les principales annulations sont à déplorer sur les marchés long courrier, asiatiques en particulier, qui marquent toujours une sensibilité accrue au risque sécuritaire".

Et pour les deux prochains mois, "les arrivées aériennes internationales réservées sont en recul de 5%, mais repartent à la hausse à partir du mois de mars", tient à souligner le quai d'Orsay.

- Bon début de saison en montagne -

Selon le ministère, "la majeure partie des tour-opérateurs dans le monde restent confiants dans la destination France, leurs interrogations portant essentiellement sur les sites ouverts ou fermés au public durant les weekends".

"Tous les tour-opérateurs s'accordent sur des prévisions optimistes en 2019 si les mouvements sociaux ne se poursuivent pas", résume le Quai.

Il met en avant la saison hivernale dans les montagnes françaises qui "se présente sous les meilleures auspices, avec une fréquentation des massifs en hausse de 12% au 4 janvier dernier par rapport à l'année précédente".

La semaine dernière, Atout France, l'agence de promotion du tourisme hexagonal à l'étranger, avait fait état d'une baisse comprise entre 5% et 10% des arrivées aériennes internationales à Paris pour le mois de décembre, les images des violentes manifestations de "gilets jaunes" ayant refroidi les touristes.

L'objectif du gouvernement - fixé avant les attentats de 2015 - est d'atteindre les 100 millions de touristes internationaux en 2020.

Jeudi, lors du comité de pilotage, a également été annoncée la création d'un groupe de travail sur le tourisme durable, "chargé de formuler des propositions stratégiques et opérationnelles en faveur de l'essor d'un tourisme durable en France", qui seront dévoilées en octobre.

"La croissance des flux touristiques en France et l'impératif écologique imposent de nouveaux défis à la fois environnementaux, économiques et sociaux. Pour anticiper ces évolutions, le gouvernement compte ainsi se doter d'une feuille de route sur le tourisme durable", est-il précisé.

En mars, un conseil interministériel du Tourisme sera consacré aux questions spécifiques de l'emploi et de la formation dans le secteur.

Des "gilets jaunes" manifestent aux abords de l'Arc de Triomphe sur les Champs-Elysées à Paris, le 12 janvier 2019


Commentaires

-