Fin de l'état d'urgence et lutte antiterroriste: Philippe appelle à la "vigilance de l'ensemble de la société"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Fin de l'état d'urgence et lutte antiterroriste: Philippe appelle à la "vigilance de l'ensemble de la société"

Publié le 01/11/2017 à 12:45 - Mise à jour à 16:12
© Eric FEFERBERG / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a appelé mercredi à la "vigilance de l'ensemble de la société" pour une réponse "efficace" à la menace terroriste, alors que l'état d'urgence prend fin à minuit pour être remplacé par une loi antiterroriste.

"Il faut impérativement que l'ensemble de nos concitoyens comprennent que la sécurité ça n'est pas seulement l'affaire des forces de l'ordre, c'est l'affaire de tous", a-t-il déclaré lors d'un déplacement à la Tour Eiffel sur le thème de la sécurité en compagnie du ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb.

"Si nous voulons faire en sorte d'apporter une réponse calme et efficace à cette menace permanente, il faut bien entendu la mobilisation des forces de l'ordre" et "des moyens juridiques, mais il faut une vigilance de l'ensemble de la société", a-t-il ajouté.

"Il faut que chacun d'entre nous respecte un certain nombre de règles et soit attentif à ce qui se passe dans son environnement pour, lorsque quelque chose lui semble curieux, en faire la remarque", a poursuivi Edouard Philippe.

"On a constaté (...) qu'un certain nombre d'opérations, d'attentats ou de projets d'attentat qui ont été déjoués l'ont été parce qu'un certain nombre de nos concitoyens avaient fait preuve d'une très grande vigilance qui ont permis aux forces de l'ordre de réagir" avec "rapidité" et "efficacité", a-t-il ajouté.

Début septembre, un laboratoire clandestin d'explosifs avait été découvert à Villejuif (Val-de-Marne) grâce au signalement de deux artisans qui travaillaient dans l'immeuble. Dans une autre affaire fin septembre, un homme avait donné l'alerte après avoir découvert des bonbonnes de gaz équipées d'un dispositif de mise à feu au rez-de-chaussée de son immeuble parisien.

La loi antiterroriste qui entre en vigueur mercredi à minuit pérennise plusieurs mesures du régime exceptionnel de l'état d'urgence instauré au soir des attentats jihadistes du 13 novembre 2015 (130 morts).

"Le fait que l'état d'urgence soit venu à son terme (...) conduit un certain nombre de concitoyens à redouter que l'intensité de l'effort que nous livrons au service de la sécurité puisse baisser", mais "il n'en est rien, bien au contraire", a assuré le Premier ministre.

"Les Français vont continuer à voir dans les rues des gendarmes, des policiers, des militaires dans le cadre de l'opération Sentinelle qui va se poursuivre", a-t-il ajouté.

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le Premier ministre, Édouard Philippe, lors d'une session de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 24 octobre 2017

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-