Métro: la ligne 1 est aussi numéro un pour la fréquentation

Métro: la ligne 1 est aussi numéro un pour la fréquentation

Publié le :

Mercredi 01 Août 2018 - 14:16

Mise à jour :

Mercredi 01 Août 2018 - 14:26
© MIGUEL MEDINA / AFP/Archives
PARTAGER :

Par AFP - Paris

-A +A

Première ligne du métro parisien ouverte en 1900, la ligne 1, victime d'une sérieuse panne mardi soir, est aussi la première par la fréquentation et la première au monde à avoir été automatisée sans interrompre la circulation.

Tracée sur le grand axe est-ouest qui traverse Paris, elle dessert nombre de "générateurs de trafics": quartiers d'affaires, zones commerciales, équipements culturels et monuments. Elle transporte aussi bien les Parisiens que les touristes: au total 750.000 passagers par jour.

Ouverte le 19 juillet 1900 entre Porte Maillot et Porte de Vincennes pour la fin de l'Exposition universelle et les jeux Olympiques d'été de 1900, la ligne a été prolongée à ses deux extrémités: au Château de Vincennes en 1934, Neuilly-sur-Seine en 1936, puis La Défense en 1992.

Elle est maintenant longue de 16,6 km et compte 25 stations.

Partant de la Grande-Arche, la ligne 1 traverse La Défense et Neuilly, passe près de la Fondation Vuitton puis au Palais des Congrès de la Porte Maillot, avant d'arriver à l'Etoile et de descendre les Champs-Elysées de bout en bout jusqu'à la Concorde.

Elle passe ensuite sous la très commerçante rue de Rivoli jusqu'au carrefour central du Châtelet (près des Halles) en s'arrêtant aux portes du musée du Louvre. Le parcours se poursuit à travers le Marais, riche en musées, jusqu'à la gare de Lyon, puis le carrefour de Nation et le bois de Vincennes.

La ligne 1 est la plus chargée du réseau du métro parisien. Sa fréquentation n'a pas souffert de la construction de la ligne A du RER, qui est parallèle.

La RATP en a fait une vitrine en la rendant entièrement automatique sans interrompre la circulation des rames, une première mondiale achevée en 2013.

Cette transformation, critiquée par certains syndicats, a permis d'accroître la fréquence et d'améliorer la régularité.

Les automatismes ont été conçus par la filiale française de Siemens Mobility. Héritière de Matra Transportation International, celle-ci est devenue le centre mondial de compétences du groupe allemand pour les métros automatiques et a fourni ceux de la ligne 14 du réseau parisien ainsi que les métro Val en service à Lille, Toulouse ou Rennes.

La ligne 1 en version automatique avait déjà connu une sérieuse panne en fin d'après-midi le 22 janvier 2016, victime d'une interruption des communications entre le poste de commandement et les rames. Une dizaine d'entre elles avaient été bloquées dans les tunnels entre deux stations. La ligne n'avait rouvert que le lendemain matin.

La ligne 1, victime d'une sérieuse panne, est aussi la première par sa fréquentation

Commentaires

-