Yonne: explosion dans une usine classée Seveso, deux blessés graves

Yonne: explosion dans une usine classée Seveso, deux blessés graves

Publié le :

Jeudi 07 Juin 2018 - 12:57

Mise à jour :

Jeudi 07 Juin 2018 - 15:12
©DR
PARTAGER :

Par AFP - Dijon

-A +A

Une explosion survenue jeudi peu avant 11h00 dans les locaux de la société Soprema, un site classé "Seveso seuil haut" fabriquant des produits d'isolation à Saint-Julien-du-Sault (Yonne), a fait trois blessés, dont deux graves, selon des sources concordantes.

"La situation est redevenue normale sur le site", a souligné la préfecture dans un communiqué publié à la mi-journée, ajoutant que "le feu a été rapidement éteint par le personnel de l'établissement" qui "a été évacué". "Il n'y a aucun risque pour la population", a précisé une porte-parole de la préfecture.

L'accident s'est produit lors d'une "intervention d'une entreprise extérieure sur le site", a indiqué à l'AFP le directeur de l'usine, Eric Bachellerie. "Il y a eu une explosion, une boule de feu dans un atelier. Deux intervenants ont été brûlés", dont un plus grièvement, mais "son pronostic vital n'est pas engagé", a-t-il ajouté.

"On ne connaît pas encore les circonstances exactes de l'incident", mais c'est "un bac de rétention qui a explosé à la suite d'un point chaud. Ce sont les étincelles produites par une meuleuse, proche de ce bac de rétention, qui seraient à l'origine de l'explosion", a-t-il poursuivi.

"Au moment des faits, il y avait 6 personnes, plus les deux intervenants dans l'atelier", a encore précisé M. Bachellerie. "Les équipes d'intervention ont fait le nécessaire pour secourir les blessés et maîtriser l'incendie qui s'était déclaré, un mini-incendie", dans l'un des ateliers de stockage.

Le blessé le plus grave a été évacué par hélicoptère sur l'hôpital militaire Percy à Clamart, près de Paris, selon la gendarmerie. Le deuxième blessé grave a été transporté par la route à l'hôpital de Joigny (Yonne) tandis que le blessé léger n'a pas été hospitalisé.

Une enquête a été ouverte par la procureure de la République à Sens, Marie-José Delambily, en lien avec l'Inspection des installations classées et l'Inspection du travail.

L'usine emploie 180 personnes et s'étend sur 15 hectares.

Municipale 2014


Commentaires

-