Emirats: un Britannique condamné à perpétuité pour espionnage, Londres "choqué"

Emirats: un Britannique condamné à perpétuité pour espionnage, Londres "choqué"

Publié le :

Mercredi 21 Novembre 2018 - 16:48

Mise à jour :

Mercredi 21 Novembre 2018 - 19:14
©DR
PARTAGER :

Par Mohamad Ali Harissi - Dubaï (AFP)

-A +A

Un citoyen britannique a été condamné mercredi à perpétuité par le tribunal fédéral d'Abou Dhabi pour espionnage au profit d'un pays étranger, Londres se disant "profondément choqué" et menaçant de "répercussions".

Matthew Hedges, 31 ans et doctorant à l'université de Durham (nord-est de l'Angleterre), a été arrêté à l'aéroport de Dubaï le 5 mai.

Il s'était rendu aux Émirats arabes unis pour mener des entretiens sur la politique étrangère et la stratégie du pays en termes de sécurité. Matthew Hedges faisait des recherches sur la politique étrangère et interne des Emirats en matière de sécurité après les Printemps arabes de 2011. Il avait vécu aux Emirats "plusieurs années" avant de revenir au Royaume-Uni en 2015, selon son épouse.

"Nous pouvons confirmer qu'il a été condamné à la prison à vie", a déclaré mercredi, sous couvert de l'anonymat, la porte-parole de sa famille, jointe par téléphone par l'AFP.

"L'audience a duré moins de cinq minutes et l'avocat (de la défense) n'était pas présent".

Le procureur général des Emirats, Hamad al-Shamsi, a déclaré mercredi que Matthew Hedges avait été condamné à la perpétuité après que "le prévenu a reconnu devant la Cour les charges retenues contre lui par le ministère public", selon un communiqué diffusé par l'agence officielle des Emirats, Wam.

Le jugement "n'est pas définitif", Matthew Hedges ayant le droit de faire appel du verdict devant la Cour fédérale suprême, a-t-on ajouté de même source.

A Londres, la Première ministre britannique Theresa May s'est déclarée "profondément déçue", ajoutant devant le Parlement que son gouvernement allait continuer à intervenir auprès des autorités émiraties.

"Je suis profondément choqué et déçu", a réagi le ministre britannique des Affaires étrangères Jeremy Hunt dans une déclaration transmise à l'AFP.

"Ce verdict n'est pas ce que nous attendions d'un ami et partenaire de confiance du Royaume-Uni et va à l'encontre des assurances reçues", a dit M. Hunt.

Il a souligné avoir évoqué le cas de Matthew Hedges avec le prince héritier d'Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed, en particulier pendant sa visite à Abou Dhabi le 12 novembre.

Jeremy Hunt a affirmé avoir "clairement signifié à maintes reprises que la gestion de ce cas par les Émirats arabes unis aurait des répercussions sur les relations entre nos deux pays qui doivent reposer sur la confiance".

"Je regrette d'en arriver à cette position et exhorte les Émirats à reconsidérer le cas", a-t-il ajouté.

Mi-octobre, le procureur général des Emirats, Hamad al-Shamsi, avait annoncé que Matthew Hedges devait être jugé à Abou Dhabi "sous les accusations d'espionnage pour un pays étranger, mettant en danger la sécurité militaire, politique et économique de l'Etat".

- "Prendre position" -

Selon le procureur, M. Hedges se servait de son statut de chercheur comme couverture et les accusations contre lui se fondent "sur des preuves".

Le Britannique était "détenu en isolement dans un endroit non révélé", avec un accès très restreint au personnel du consulat et à sa famille, avait déclaré son épouse Daniela Tejada après sa libération provisoire le 29 octobre.

Il était depuis doté d'un bracelet électronique et avait reçu l'injonction de rester à Dubaï, selon un communiqué transmis mercredi par son épouse.

"Je suis complètement sous le choc et je ne sais pas quoi faire. Matthew est innocent", a-t-elle indiqué. Selon elle, toute l'affaire a été "très mal gérée depuis le début, sans que personne ne prenne le cas (de son mari) au sérieux".

Mme Tejada a exhorté le gouvernement britannique à agir, disant avoir "très peur pour lui".

"Matthew est innocent. Le Foreign Office le sait et a bien dit aux autorités des Emirats que Matthew n'est pas un espion", a-t-elle affirmé, appelant "le gouvernement britannique à prendre position à présent pour Matthew".

En octobre dernier, Mme Tejada avait dit à l'AFP son inquiétude pour l'état de santé de son mari, qui avait été "diagnostiqué comme souffrant de dépression et d'anxiété peu de temps avant d'aller aux Emirats arabes unis".

"Nous avons appris que Matt Hedges a été condamné à la prison à perpétuité (...), nous sommes dévastés", a réagi mercredi le vice-chancelier de l'université de Durham, Stuart Corbridge.

Il a déploré la détention du citoyen britannique dans des conditions "violant ses droits humains" et "un jugement prononcé en l'absence d'un procès transparent et équitable".

"Aucune information n'a été donnée pour expliquer le fondement de cette condamnation et il n'y aucune raison de croire que Matt faisait autre chose qu'une recherche académique légitime", a-t-il souligné.

Municipale 2014


Commentaires

-