Poutine: simplifier l'accès à la nationalité russe pour tous les Ukrainiens

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Poutine: simplifier l'accès à la nationalité russe pour tous les Ukrainiens

Publié le 27/04/2019 à 11:23 - Mise à jour à 14:45
© Sergei ILNITSKY / POOL/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Pékin

-A +A

Moscou envisage de rendre plus facile l'obtention de la citoyenneté russe pour tous les Ukrainiens, a déclaré samedi à Pékin le président Vladimir Poutine.

"Nous pensons à octroyer la nationalité d'une manière simplifiée à tous les citoyens de l’Ukraine, pas seulement aux résidents des républiques de Lougansk et de Donetsk", a déclaré M. Poutine à la presse, faisant référence aux républiques séparatistes de l'Est ukrainien non reconnues par la communauté internationale.

La Russie avait déjà annoncé mercredi avoir simplifié l'octroi de la nationalité russe aux habitants des régions séparatistes de l'Ukraine, une mesure dénoncée par Kiev et plusieurs pays occidentaux qui y ont vu une atteinte à la souveraineté de l'ancienne République soviétique.

Le président russe est revenu samedi sur cette mesure, précisant que son pays remplirait "toutes ses responsabilités envers nos nouveaux citoyens russes". "Une fois qu'ils auront reçu leur passeport russe, les résidents de l'est de l'Ukraine percevront les allocations sociales, les retraites, les augmentations, tout ce à quoi ils ont droit", a-t-il expliqué, ajoutant que ces paiements ne grèveraient pas le budget russe, car cela a été "calculé".

Il a également expliqué qu'il serait "théoriquement possible" pour les personnes résidant dans ces territoires de percevoir à la fois une retraite russe et leur retraite ukrainienne.

M. Poutine avait défendu cette décision lors d'une conférence de presse jeudi, à l'issue de son premier sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un à Vladivostok, dans l'extrême-Orient russe.

"C'est étrange que cette décision provoque des réactions négatives. La Pologne émet de tels passeports pour les Polonais, la Roumanie pour les Roumains, la Hongrie pour les Hongrois. En quoi les Russes sont pires que les Polonais, les Roumains ou les Hongrois?", s'était interrogé alors M. Poutine.

L'annonce de samedi concernant la citoyenneté russe pour tous les Ukrainiens, quelques jours après l'élection à la présidence ukrainienne de l'acteur Volodymyr Zelensky, qui prendra ses fonctions début juin, a provoqué de nouvelles condamnations côté ukrainien.

"La Russie veut intensifier l'escalade et le chaos en Ukraine, et donc continue à compliquer les règles du jeu", a écrit samedi sur Twitter Dmitro Kubela, représentant permanent de l'Ukraine au Conseil de l'Europe.

Plus tôt dans la semaine, le service de presse du futur président avait dénoncé "une nouvelle confirmation claire pour le monde du rôle d'agresseur de la Russie, qui mène la guerre contre l'Ukraine".

Samedi, Vladimir Poutine, qui n'avait pas félicité M. Zelensky pour son élection mais s'était dit prêt à discuter avec le nouveau pouvoir, a expliqué qu'il voulait "comprendre" la position de M. Zelensky sur le conflit, tout en se redisant prêt à "avoir une discussion avec lui".

L'Union européenne a condamné la première initiative russe, y voyant un nouvel assaut contre la souveraineté ukrainienne et une tentative de "destabiliser" l'Ukraine alors qu'elle est entre deux présidents.

Kiev de son côté a appelé le Conseil de l'Europe à agir pour empêcher la Russie de mettre en oeuvre son projet.

Auteur(s): Par AFP - Pékin


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le président russe Vladimir Poutine à une conférence de presse à Pékin le 27 avril 2019

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-