Le chanteur des années 70 Gérard Palaprat est décédé à l'âge de 67 ans

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Le chanteur des années 70 Gérard Palaprat est décédé à l'âge de 67 ans

Publié le 26/09/2017 à 17:44 - Mise à jour à 17:57
©Capture d'écran
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Gérard Palaprat, chanteur qui a fait ses armes dans les années 70, notamment avec le tube "Pour la fin du monde", est mort lundi des suites d'une longue maladie. Il avait 67 ans.

Sa reprise de David Bowie Un homme a disparu dans le ciel (du titre original Space oddity) dans le ciel n'aura jamais été autant de circonstance. Gérard Palaprat, 67 ans, est mort lundi 25 des suites d'une longue maladie. C'est son agent Dany Solo qui a officialisé la triste nouvelle ce mardi 26 dans la presse. Le chanteur a succombé à un cancer alors qu'il se trouvait à son domicile près de Niort dans les Deux-Sèvres.

Pour les plus jeunes, le nom de Gérard Palaprat n'évoque pas grand-chose. Mais les amoureux des années 70 et de la culture musicale de cette époque se souviennent principalement du défunt artiste pour son tube Pour la fin du monde dont les paroles trouvent aussi un écho particulier aujourd'hui: "Pour la fin du monde prends ta valise, et va là-haut sur la montagne on t'attend. N'aie plus peur de rien tout ira très bien".

Mais Gérard Palaprat c'était aussi Fais-moi un signe, Lady, Ce n'est qu'un rêve ou encore Ecoute la source du bonheur. Le chanteur était aussi un fan absolu des comédies musicales. Dans les années 70, période où il était décidément au sommet de son art, il avait participé au spectacle Hair. Et avait depuis d'ailleurs cultivé un look hippie qui ne l'a jamais quitté.

En 2010, après une longue carrière solo, il a renoué avec la scène en participant à la tournée Âge tendre et tête de bois, qui réunissait plusieurs anciens artistes de variété française.

En 2014, c'est pour un épisode assez sombre de sa vie que son nom a fait la Une des médias, dans la rubrique des faits divers. Il avait été condamné en juin à trois mois de prison avec sursis pour violences conjugales.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Célèbre dans les années 70, Gérard Palaprat avait notamment rencontré le succès avec une reprise de David Bowie, "Space oddity", adaptée en français "Un homme a disparu dans le ciel".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-