Licencié, Tex obtient une indemnisation de 45.000 euros: il demandait 1,2 million

Licencié, Tex obtient une indemnisation de 45.000 euros: il demandait 1,2 million

Publié le :

Dimanche 29 Juillet 2018 - 16:57

Mise à jour :

Dimanche 29 Juillet 2018 - 17:00
Licencié de la chaîne France 2 après une blague jugée sexiste, l'animateur Tex avait poursuivi la chaine. Il a obtenu 45.000 euros d'indemnisation vendredi, il en demandait 1,2 million. Il a décidé de faire appel de la décision.
©Capture d'écran
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Nouvelle déconvenue pour Tex. L'animateur a saisi les prud'hommes après son licenciement de la chaîne France 2 pour faute grave. Vendredi 27, l'ancien présentateur des Z'Amours a obtennu une indemnité de "seulement" 45.000 euros et la confirmation qu'il avait bien fait une faute grave.

Tex, de son vrai nom Jean-Christophe Le Texier, demandait pourtant 1,2 millions d'euros à la chaîne publique ainsi qu'à la société de production Sony Pictures Television Production France.

Avec ses avocats, il a décidé de faire appel de cette décision estimant que comme la procédure de licenciement n'avait "pas été respectée", ses employeurs lui devaient "entre 800.000 et 1,2 million d'euros".

A voir aussi: Viré des "Z'amours", Tex fait son retour avec un livre de blagues pour les WC

"Nous allons faire appel afin de tirer les conséquences financières de cette requalification", a en outre expliqué l'un de ses défenseurs, maître Jeremie Assous. Les prud'hommes ont en effet requalifié les 144 CDD de l'animateur (qu'il a signé au cours de ses 17 ans chez France 2) en CDI comme l'a indiqué L'Express.

Pour rappel, Tex avait lancé une blague jugée sexiste à l'antenne de C8 en novembre dernier. Les personnes, nombreuses, qui s'étaient insurgées contre cette boutade de "mauvais goût" estimaient alors qu'elle légitimait les violences sexuelles.

L'animateur avait alors été licencié dès décembre et son émission Les Z'Amours, confiée à Bruno Guillon.

Tex a cependant toujours nié le caractère sexiste de sa blague et accusé France 2 d'avoir profité de cette affaire pour pouvoir se débarrasser de lui. Il avait ainsi pointé du doigt les choix de Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, qui n'a jamais caché son désir de renouveler les "vieux" animateurs des chaînes publiques.

A lire aussi:

Tex aux Prud'hommes - de nouveaux dérapages sexistes dévoilés

Tex revient sur son éviction des "Z'Amours" - "on n'est plus en démocratie"

Les propos polémiques de Tex contre le mouvement "Balance ton porc"

Tex compte faire appel de la décision des prud'hommes dans l'affaire de son licenciement pour faute grave.


Commentaires

-