Tabata Mey (Top Chef), l’étoile brésilienne de la cuisine française

Tabata Mey (Top Chef), l’étoile brésilienne de la cuisine française

Publié le 30/01/2020 à 17:33 - Mise à jour à 17:35
PHILIPPE MERLE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Découverte par le grand public dans l’émission Top Chef, la pétillante Tabata Mey vient de décrocher sa première étoile au Guide Michelin. 
 
Au restaurant lyonnais Les Apothicaires, désormais étoilé, c’est en réalité un couple qui mène la danse des fourneaux: Tabata et son mari, Ludovic Mey. «Une cuisine à quatre mains qui nous ressemble, inspirée de nos origines, voyages et rencontres, à la fois libre et instinctive...», présente le duo sur le site des Apothicaires.
 
Formée chez Bocuse
 
A lire cette description, on se dit que l’on retrouve bien la Tabata découverte dans l’émission culinaire de M6, Top Chef. Une jeune femme qui allie rigueur et imagination dans sa cuisine, illuminant la saison 3 (gagnée par Jean Imbert) de son sourire et de son accent brésilien. 
 
Etudiante en médecine
 
Tabata Mey, alors Tabata Bonardi, est en effet originaire de Rio de Janeiro, où elle est née en 1978 et où elle a abandonné des études de médecine pour apprendre la cuisine aux côtés d’un chef français, Roland Villard. Sa passion la pousse à traverser l’Atlantique et Tabata intègre en 2002 l’Institut Paul Bocuse de Lyon, sa ville d’adoption.  
 
Bourrée de talent, Tabata grimpe rapidement les échelons, cuisine aux côtés de chefs étoilés, se voit confier les cuisines du restaurant Marguerite par Paul Bocuse en 2013. Elle est la première femme à diriger l’un des restaurants du maître. «Un hommage aux mères lyonnaises», explique alors Paul Bocuse. 
 
 
Des Apothicaires à la Tour Rose
 
C’est aussi derrière les fourneaux du Marguerite que se produit la rencontre avec l’homme de sa vie et le père de son fils de 3 ans, Ludovic Mey. La cuisine de Tabata se fait bien, désormais, à quatre mains. Le couple choisit de voyager pour apprendre des cuisines du monde.
 
A leur retour à Lyon, enrichis de leurs expériences, Tabata et Ludovic Mey multiplient les projets. En février 2016, ils ouvrent Les Apothicaires, dans le 6e arrondissement, une table conviviale d’une trentaine de couverts, celle-là même que le Michelin vient d’"étoiler". 
 
Deux ans plus tard, le couple rachète la célèbre Tour Rose, immeuble Renaissance au coeur du Vieux Lyon, dans l’espoir d’y créer le premier «food traboule». Le projet vient tout juste de se concrétiser puisque la food court a été inaugurée le 15 janvier dernier: elle abrite douze chefs sur trois niveaux, qui cuisinent en direct derrière leur comptoir et dans des ambiances variées (manoir cosy, jardin d’hiver, herboristerie...). Le Comptoir des Apothicaires y a bien évidemment sa place.
 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Tabata, la première femme à qui Paul Bocuse a confié l'un de ses restaurants

Annonces immobilières

Fil d'actualités Culture




Commentaires

-