Toujours en détention, Booba a envoyé une lettre au rappeur Médine

Toujours en détention, Booba a envoyé une lettre au rappeur Médine

Publié le :

Lundi 20 Août 2018 - 17:09

Mise à jour :

Lundi 20 Août 2018 - 17:16
En prison depuis le 3 août, suite à la violente altercation qu'il a eue avec Kaaris à Orly, Booba a le droit de communiquer avec l'extérieur. Il a ainsi écrit une lettre au rappeur Médine, la signant évidemment de son vrai nom Elie Yaffa.
© Sebastien Bozon / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Booba attend son procès, qui aura lieu le 6 septembre. Le rappeur, incarcéré à la prison de Fleury-Mérogis depuis le 3 août, suite à sa violente altercation avec Kaaris (qui est lui détenu à Fresnes) à l'aéroport d'Orly, a pu envoyer des lettres à ses proches, dont une à son ami Médine (qui a signé quelques titres sur le même label de musique que lui).

Rien n'a filtré sur le contenu de cette correspondance, mais Médine a mis une photo de l'enveloppe sur son compte Instagram, et on peut voir que le courrier est bel et bien signé d'Elie Yaffa, le vrai nom de Booba.

En légende, l'interprète de la chanson Don't laïk (qui a tant fait polémique puisque sortie juste avant l'attentat terroriste contre Charlie Hebdo, et évoquant des violences contre les "laïcards") a fait une référence au titre La lettre du groupe Lunatic, que Booba formait avec Ali à la fin des années 90.

Lire aussi: "Ça date de très longtemps" - quand Booba et Kaaris racontent leur rivalité aux enquêteurs

Il a ainsi écrit: "18 août 2018 dans cette putain d'maison d'arrêt". C'est exactement comme cela, exception faite de l'année, que commence le couplet de Booba dans ce morceau de rap: "18 août 98 dans cette putain d'maison d'arrêt. Ils me disent que je sors bientôt, à ce qui paraît".

 

"18 août 2018 dans cette putain d'maison d'arrêt"

Une publication partagée par Médine (@medine_officiel) le

Pour ce qui est de la réelle sortie de prison de Booba, c'est la justice qui devra donc trancher le 6 septembre. Mais, comme Kaaris, il a été placé en détention provisoire pour violences aggravées, et risquent jusqu'à sept ans de prison et 100.000 euros d'amende, si le juge n'est pas clément.

Et aussi:

Rixe à Orly: Booba et Kaaris restent en prison

En détention provisoire, Booba peut compter sur le soutien de Benzema (photo)

Bagarre à Orly: Booba fait appel de sa détention provisoire

Booba, toujours en prison à cause de sa rixe avec Kaaris à Orly, a écrit une lettre au rappeur Médine.


Commentaires

-