"Jurassic World": Chris Pratt, le nouveau beau gosse d'Hollywood (DIAPORAMA)

"Jurassic World": Chris Pratt, le nouveau beau gosse d'Hollywood (DIAPORAMA)

Publié le :

Mercredi 10 Juin 2015 - 00:44

Mise à jour :

Mercredi 10 Juin 2015 - 16:22
Dans "Jurassic World", Chris Pratt est un dresseur de dinosaures qui sauve la situation. Il avait déjà sauvé l'humanité l'an dernier dans "Les gardiens de la galaxie". Deux rôles principaux qui en font l'un des nouveaux chouchous d'Hollywood, après une décennie de petits rôles.
©UPI
PARTAGER :

Jean-Michel Comte

-A +A

Jeune, sympa, cool, musclé, bienveillant, plein d'humour et de courage: Chris Pratt, la nouvelle coqueluche d'Hollywood, l'homme qui murmure à l'oreille des dinosaures dans Jurassic World, n'a pas toujours été beau gosse.

Il y a encore quelques années, après des petits rôles au cinéma et des séries télé, il était depuis 2009 Andy, le crétin sympathique et grassouillet de la série humoristique Parks and Recreation. Il a même pesé jusqu'à 136 kilos, avoute-t-il aujourd'hui.

Mais le déclic a été le film Le stratège, de Bennett Miller, en 2011, où il a interprété un joueur de baseball aux côtés de Brad Pitt et Philip Seymour Hoffman. Il a dû perdre une quinzaine de kilos, puis a regrossi, puis a remaigri quand on lui a proposé l'année suivante de jouer l'un des Navy Seals qui ont tué Ben Laden dans Zero Dark Thirty, de Kathryn Bigelow.

Il raconte tout cela dans l'édition britannique du magazine Men's Health, dont il fait la couverture ce mois-ci: "Je n'ai pas arrêté de grossir, de maigrir... J'ai perdu du poids pour Le Stratège, regrossi, puis fondu pour Zero Dark Thirty avant de reprendre des kilos pour Andy".

C'est alors qu'il a décidé d'arrêter de faire le yoyo avec son poids, s'est musclé, a arrêté la bière et les hamburgers, et a vu sa carrière décoller avec son premier rôle principal, l'an dernier, dans Les gardiens de la galaxie, de James Gunn. Et le voici maintenant tête d'affiche de Jurassic World dans lequel il interprète Owen Grady, un ancien militaire devenu dresseur de velociraptors (aux côtés du Français Omar Sy) à qui la directrice du parc (Bryce Dallas Howard) fait appel pour rétablir une situation bien compromise.

Il y apparaît en pleine forme, muscle saillant et humour facile, décontracté et sûr de lui. Cette décision de prendre soin de son physique il y a quelques années n'a pas seulement servi à sa carrière, elle a aussi eu des conséquences bénéfiques sur sa vie privée. "J'étais impuissant, diminué et dépressif", confie-t-il dans cette interview à Men's Health"J'avais des problèmes de santé dus à mon poids qui me minaient vraiment. C'est mauvais pour votre coeur, votre peau, votre mental..." Ces bonnes résolutions ont renforcé le couple qu'il forme avec l'actrice Anna Faris, qu'il a épousée en 2009 et avec qui il a eu un fils, Jack, en 2012.

Aujourd'hui Chris Pratt, 35 ans, a le vent en poupe. Il va tourner dans le remake des Sept mercenaires que va réaliser Antoine Fuqua (le réalisateur de Training Day et Equalizer), sera bien sûr à nouveau Star-Lord dans la suite des Gardiens de la galaxie prévue pour avril 2017. Et l'on parle de lui pour un cinquième épisode des aventures d'Indiana Jones.

Après Chris-Lord, son personnage des Gardiens de la galaxie comparé au Han Solo de Star Wars, et Owen Grady, le dresseur de velociraptors de Jurassic World qui a de petits airs d'Indiana Jones, Chris Pratt est-il le nouvel Harrisson Ford? Il s'en défend, dans une interview au magazine Première de ce mois-ci: "On peut comparer Star-Lord à Han Solo, ça se tient. Mais il suffit que je mette une veste en cuir pour qu'on me dise que je suis en mode Indiana Jones.Vraiment? Il se peut que je joue Indy... ou pas. Mais dans tous les cas, je ne pourrai jamais faire du Harrison Ford. Il est unique".

(Voir ci-dessous la bande-annonce de Jurassic World):

 

Dans "Jurassic World", Chris Pratt est dresseur de vélociraptors.


Commentaires

-