Oscars 2016: Leonardo DiCaprio enfin couronné (DIAPORAMA)

"Spotlight" sacré meilleur film

Oscars 2016: Leonardo DiCaprio enfin couronné (DIAPORAMA)

Publié le :

Lundi 29 Février 2016 - 07:15

Mise à jour :

Lundi 29 Février 2016 - 07:19
Comme prévu, Leonardo DiCaprio a remporté dimanche, pour le film "The Revenant", l'Oscar du meilleur acteur, le premier de sa carrière. Ce qui l'était moins, c'est la victoire de "Spotlight" comme Oscar du meilleur film.
©Kevin Winter/Getty Images/AFP
PARTAGER :

Jean-Michel Comte

-A +A

C'est bien l'année Leo. Largement favori, Leonardo DiCaprio n'a pas fait mentir les pronostics en remportant dimanche soir l'Oscar du meilleur acteur -le premier de sa carrière à 41 ans- pour son rôle de trappeur du XIXe siècle qui survit à l'attaque d'un ours et revient pour se venger dans le film The Revenant.

Comme prévu également, le réalisateur du film, le Mexicain Alejandro Gonzalez Inarritu, a remporté pour la seconde année consécutive, après Birdman l'an dernier, l'Oscar du meilleur réalisateur -seuls John Ford et Joseph Mankiewicz en avaient fait autant.

Mais, comme Ford et Mankiewicz, Inarritu a raté le "double doublé": alors que Birdman avait été sacré également meilleur film l'an dernier, cette année l'Oscar suprême est revenu à Spotlight, de Tom McCarthy, hommage à la profession de journaliste et à l'équipe du Boston Globe qui révéla le scandale des prêtres pédophiles protégés par l'Eglise catholique à Boston au début des années 2000.

L'Oscar de la meilleure actrice est revenue à la grande favorite mais peu connue du grand public, Brie Larson, pour Room dans lequel elle interprète une jeune femme séquestrée pendant plusieurs années avec son fils de 5 ans qui n'a jamais connu le monde extérieur. Le film sort sur les écrans français le 9 mars.

En termes comptables, le grand vainqueur de cette 88e cérémonie des Oscars a été Mad Max: Fury Road, qui a raflé 6 Oscars techniques (costumes, décors, maquillage, montage, montage son, mixage son), hommage de la profession au réalisateur australien George Miller 37 ans après le premier Mad Max. Hommage tardif aussi pour le musicien italien Ennio Morricone qui, à 87 ans, a reçu une longue ovation pour son premier Oscar de la meilleure musique, pour le film Les 8 salopards.

Les Oscars des seconds rôles sont allés à Mark Rylance (Le pont des espions) et Alicia Vikander (The Danish Girl), The Revenant a également obtenu l'Oscar de la meilleure photo, Spotlight également celui du meilleur scénario original et The Big Short celui de la meilleure adaptation, tandis que Seul sur Mars, malgré ses 7 nominations, est reparti bredouille.

Enfin le film français Mustang n'a pas réussi à ébranler la position de grand favori du film hongrois Le fils de Saul, sur l'enfer du camp d'Auschwitz, pour l'Oscar du meilleur film étranger.

Cette 88e soirée des Oscars, au Dolby Theatre de Los Angeles, a été l'occasion pour le maître de cérémonie, l'acteur et humoriste noir Chris Rock, de s'en donner à cœur joie en multipliant les traits d'humour et les réflexions acerbes sur la polémique qui anime Hollywood cette année: le manque de diversité et l'absence d'acteurs et réalisateurs noirs parmi les nommés. Un thème repris par d'autres tout au long de la soirée, mais ironiquement traité par Chris Rock qui s'est étonné qu'on n'en parle qu'en 2016, alors que le problème existait déjà il y a un demi-siècle dans l'Amérique ségrégationniste des années 60 où les Noirs, à l'époque, avaient d'autres chats à fouetter: "Quand votre grand-mère est pendue à un arbre, vous avez du mal à vous préoccuper des courts métrages documentaires étrangers…"

(Voir ci-dessous le diaporama de cette 88e cérémonie des Oscars).

Leonardo DiCaprio tient enfin son Oscar du meilleur acteur.

Commentaires

-