"Petite anthologie du dessin politique": un hommage au dessinateur Philippe Honoré

"Petite anthologie du dessin politique": un hommage au dessinateur Philippe Honoré

Publié le :

Lundi 25 Avril 2016 - 16:08

Mise à jour :

Lundi 25 Avril 2016 - 16:37
©Editions de La Martinière
PARTAGER :

Maxime Macé

-A +A

Vingt ans d'actualités croquées avec talent. Hélène Honoré, fille du dessinateur Philippe Honoré, publie avec les éditions La Martinière un recueil des meilleurs dessins de son père, abattu le 7 janvier 2015, sous le titre "Petite anthologie du dessin politique".

C'est un recueil de dessins de presse, en forme d'hommage au dessinateur Philippe Honoré que viennent de publier les éditions de La Martinière. Préfacée par François Morel et la propre fille d'Honoré, Hélène, Petite anthologie du dessin politique regroupe des dessins de l'artiste couvrant la période allant de juin 1995 à janvier 2015 et aborde des thèmes aussi variés que les droits de l'Homme, l'économie, la politique française et internationale, les grands sujets de société ou encore la religion et le féminisme.

Le premier d'entre eux est un pastiche d'un célèbre tableau de Paul Gauguin (Femmes de Tahiti, 1891), illustrant les ravages des essais nucléaires français en Polynésie et le dernier, tristement célèbre, représente le "calife" autoproclamé de l'organisation Etat islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, présentant ses vœux pour la nouvelle année. Une œuvre hautement symbolique car dessinée peu de temps avant  que son auteur soit lâchement assassiné avec sept de ses collègues, de ses amis, de Charlie Hebdo, peu avant midi, le 7 janvier 2015 (l'attaque des frères Kouachi fera 12 morts au total).

Pour continuer à faire vivre le travail de Philippe Honoré, sa fille Hélène a donc réuni plus de 200 dessins de son père dans cette Petite anthologie du dessin politique. Dans son introduction, elle résume parfaitement l'état d'esprit de son père: "s'il lui arrivait de dessiner ceux qui étaient attaqués ou humiliés, c’était pour leur redonner la parole et qu’ils aient l’occasion de répondre à leurs oppresseurs. Le mépris pour le peuple, la haine des pauvres, c’est ce qu’il détestait le plus".

Des dessins tantôt moqueurs, tantôt tragiques, parfois acides ou ironiques, fustigeant les injustices de ce monde et dénonçant les abus des puissants, toujours dans son style si particulier, proche de la gravure, où la finesse du trait de crayon n'a d'égal que la finesse de l'humour et la pertinence de l'analyse. Son dessin, le plus souvent en noir et blanc, circonscrit dans un carré (comme sa signature, formée des 6 lettres de son nom) est reconnaissable entre tous pour sa grande élégance, sa recherche de perfection et sa férocité.

Honoré, l'homme, c'est peut-être l'humoriste François Morel qui en parle le mieux, le décrivant comme "débonnaire et modeste, affable et cultivé, joyeux et concentré".

 

"Petite anthologie du dessin politique", un recueil des dessins de Philippe Honoré.

Commentaires

-