Christian Quesada: "il faut le protéger contre lui-même" dit le procureur (vidéo)

Christian Quesada: "il faut le protéger contre lui-même" dit le procureur (vidéo)

Publié le :

Mercredi 03 Avril 2019 - 15:01

Mise à jour :

Mercredi 03 Avril 2019 - 15:10
©Capture d'écran
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

L'enquête sur les agissements de Christian Quesada, le champion des 12 coups de midi, se poursuit. Cyril Hanouna et les chroniqueurs de TPMP en ont parlé mardi 2 avril au soir. Ils ont interrogé le procureur en charge de l'affaire, qui s'inquiète visiblement de l'état mental du mis en cause.

Christian Quesada a été mis en examen pour pour "détention et diffusion d'images à caractère pédopornographique" et "corruption de mineur" la semaine dernière. Le champion des 12 coups de midi (aux 192 victoires) est en détention provisoire depuis.

Mais le procureur de la République de Bourg-en-Bresse Christophe Rode a laissé entendre mardi soir dans une interview accordée à TPMP qu'il pourrait être remis en liberté dans l'attente de son procès.

L'état de santé mentale de Christian Quesada (placé à l'isolement) pourrait motiver le magistrat à prendre cette décision.

Lire aussi: Christian Quesada - la production de TF1 lui a fait fermer un blog douteux

"L’emballement médiatique qui se produit autour de cette affaire est de nature non seulement à le déstabiliser mais peut-être à le plonger dans une profonde dépression qui pourrait l’amener à avoir des gestes irréversibles", a ainsi déclaré Christophe Rode.

Et d'ajouter: "Quoiqu’il ait pu faire et quoi qu’on puisse lui reprocher, il convient quand même de se souvenir qu’il s’agit d’un homme et qu’il faut le protéger, y compris contre lui-même".

Voir aussi:

Benoît, actuel maître des "12 coups de midi", "horrifié" par l'affaire Quesada

Christian Quesada accusé de pédophilie: il avait déjà été condamné pour des faits similaires

Le procureur en charge de l'affaire Christian Quesada a confié que la médiatisation pouvait pousser le candidat de jeux télés "à avoir des gestes irréversibles".


Commentaires

-