Google Doodle: hommage aux victimes de "Charlie Hebdo"

Google Doodle: hommage aux victimes de "Charlie Hebdo"

Publié le :

Mercredi 07 Janvier 2015 - 19:17

Mise à jour :

Jeudi 08 Janvier 2015 - 11:01
Un Google Doodle a été créé mercredi pour rendre hommage aux victimes de la fusillade contre "Charlie Hebdo", sur la page d'accueil du moteur de recherche. Un hommage en forme de petit ruban noir.
©Capture d'écran Google.
PARTAGER :
-A +A

Comme un peu partout sur les réseaux sociaux et sur Internet, Google a rendu hommage aux victimes de la fusillade de Charlie Hebdo mercredi en ornant la page d'accueil de son moteur de recherche en français d'un petit ruban noir.

"En mémoire des victimes de l'attentat au journal Charlie Hebdo", dit l'infobulle de ce Google Doodle, mis en place dans l'après-midi quelques heures après l'attentat au cours duquel deux hommes armés ont abattu 12 personnes dans les locaux de l'hebdomadaire.

Sur les réseaux sociaux, les hommages et expressions d'émotion et d'indignation se sont multipliés tout au long de la journée. Sur Twitter notamment, le hashtag #JeSuisCharlie a été créé et abondamment utilisé, tous comme le #NousSommesCharlie, pour poster des commentaires ou appeler à l'un des nombreux rassemblements qui ont eu lieu dans plusieurs villes de France en début de soirée.

Sur Facebook, une page Je suis Charlie a également été créée, sur laquelle ont été publiées dans la soirée des centaines de photos de participants à ces rassemblements.

Des dessins, des Unes de Charlie Hebdo et de nombreuses photos des quatre dessinateurs de l'hebdomadaire tués dans l'attaque (Wolinski, Cabu, Charb et Tignous) ont également été publiées et republiées sur Facebook et Twitter.

Des dessinateurs de plusieurs pays ont aussi publié des dessins inspirés de ce drame, d'autres ont posté des photos ou des montages. "C'est l'encre qui doit couler, pas le sang", disait l'une de ces photos. "Les canards voleront toujours plus haut que les fusils", disait l'un de ces dessins.

 

Le Google Doodle de ce mercredi 7 janvier 2015.


Commentaires

-