Le CSA épingle la radio NRJ pour des blagues sexistes dans l'émission de Cauet

Le CSA épingle la radio NRJ pour des blagues sexistes dans l'émission de Cauet

Publié le :

Dimanche 02 Octobre 2016 - 10:11

Mise à jour :

Dimanche 02 Octobre 2016 - 10:12
©Thomas Samson/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le CSA a mis en demeure NRJ jeudi, jugeant que les animateurs et participants à l'émission "C Cauet" avaient commis "de graves manquements au respect de l'image des femmes et à la protection" de la jeunesse.

Le Conseil de Surveillance de l'Audiovisuel (CSA) a mis en demeure, jeudi 28 septembre, le groupe NRJ pour de "graves manquements concernant le respect de l'image des femmes" et "la protection de l'enfance" dans certains numéros de l'émission de radio C Cauet.

L'organe de surveillance a "constaté de graves manquements aux dispositions relatives au respect de l'image des femmes et à la protection de l'enfance et de l'adolescence pour le programme radiophonique +C Cauet+, lors des émissions des 17 décembre 2015, 5 février 2016 et 4 mars 2016", selon un communiqué mis en ligne samedi. Et d'ajouter: "faute de se conformer à l’avenir aux dispositions de la loi du 30 septembre 1986 (…) et à ses obligations conventionnelles, la société NRJ pourrait faire l’objet d’une procédure de sanction".

Cette émission, qui date de 2010, est animée par Sébastien Cauet. Elle se déroule du lundi au vendredi de 19h à 22h. Le site spécialisé OZAP a identifié les séquences pointées du doigt par le CSA. Dans l'une d'elle, l'animateur avait proposé un jeu à son équipe autour de l'élection de Miss France : chaque personne devait répondre à une question sur l'élection et si elle gagnait, elle devait poster sur Twitter un message de soutien à l'une des candidates du concours. Au contraire, si elle perdait, elle devait poster sur le réseau social, un message débutant par "je mettrais bien une pétée à…".

S'en était suivi des propos scabreux, irrespectueux et sexistes tout au long de l'émission à l'antenne comme sur les réseaux sociaux, ce qui a particulièrement déplu au gendarme du PAF.

 

Le Conseil de Surveillance de l'Audiovisuel (CSA) a mis en demeure, jeudi 28 septembre, le groupe NRJ pour de "graves manquements concernant le respect de l'image des femmes".

Commentaires

-