Présidentielle 2017: Macron en Une d'un magazine gay

Présidentielle 2017: Macron en Une d'un magazine gay

Publié le :

Vendredi 28 Avril 2017 - 18:31

Mise à jour :

Vendredi 28 Avril 2017 - 18:36
©Capture d'écran Twitter
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Pour son nouveau numéro du mois de mai, le magazine gay "Garçon" a décidé de mettre en Une le candidat d'En Marche!, Emmanuel Macron. Mais au lieu de choisir une banale photo du candidat, la rédaction a préféré faire un photomontage…

Qualifié pour le second tour de la présidentielle, Emmanuel Macron est au centre de toutes les discussions. Dans ce contexte, le magazine gay Garçon a décidé de le mettre en Une de son nouveau numéro, disponible en kiosque à partir du 29 avril. Mais au lieu de choisir une banale photo du candidat, la rédaction a préféré faire un photomontage où l'on voit son visage sur un corps de mannequin torse-nu. A côté, se trouve une citation, cette fois-ci bien réelle: "la communauté LGBT trouvera toujours en moi un défenseur".

Contacté par Mashable, le rédacteur en chef du magazine, qui est également l'auteur de l'article sur Emmanuel Macron, s'est expliqué suite à cette Une polémique. "Il faut de temps en temps oser!", a expliqué Christophe Soret tout en reconnaissant qu'il pouvait "y avoir confusion dans l’esprit de certains" sur l'homosexualité du candidat à cause de la mention du dossier sur le coming-out en couverture. "Mais on dit clairement qu’il n’est pas gay, les choses sont claires dans l’article", a-t-il ajouté.

Et concernant le côté juridique, rien d'inquiétant à l'horizon: les publications semblent être protégées. "Nous avons le droit de faire un montage si on précise dans l’article que c’est un montage. Et de toute façon, le magazine est hébergé au Royaume-Uni, on dépend du droit anglais", a-t-il expliqué. 

Pour rappel, suite aux rumeurs sur sa supposée homosexualité, le candidat d'En Marche! avait souhaité mettre les choses au clair dans un entretien accordé au magazine gay Têtu. "Deux choses sont odieuses derrière le sous-entendu : dire qu’il n’est pas possible qu’un homme vivant avec une femme plus âgée soit autre chose qu’un homosexuel ou un gigolo caché, c’est misogyne. Et c’est aussi de l’homophobie. Si j’avais été homosexuel, je le dirais et je le vivrais", avait-il affirmé.

Le magazine gay "Garçon " consacre sa nouvelle Une à Emmanuel Macron.


Commentaires

-