"Salut Les Terriens": Laurent Baffie soulève la jupe de Nolwenn Leroy, le CSA met le holà (vidéo)

Polémique

"Salut Les Terriens": Laurent Baffie soulève la jupe de Nolwenn Leroy, le CSA met le holà (vidéo)

Publié le :

Lundi 25 Septembre 2017 - 17:58

Mise à jour :

Lundi 25 Septembre 2017 - 18:03
Une séquence de l'émission "Salut Les Terriens" samedi a choqué les téléspectateurs. On y voit Laurent Baffie tenter de soulever la jupe de Nolwenn Leroy en disant "faut du cul, faut du cul". Et cette dernière en rire. Après plusieurs signalements, le CSA a décidé d'ouvrir une enquête. Ce qui n'a vraiment pas plu à Thierry Ardisson.
©Capture d'écran
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En se rendant sur le plateau de Salut Les Terriens chez Thierry Ardisson sur C8 samedi 23, Nolwenn Leroy ne s'attendait certainement pas à se retrouver au cœur d'une polémique. La chanteuse, venue faire la promotion de son nouvel album Gemme, était assise à côté de l'humoriste et chroniqueur Laurent Baffie. Au cours de l'interview, ce dernier a commencé à mettre sa main sur la cuisse de la jeune femme et a tenté de soulever sa jupe en disant "faut du cul, faut du cul". Repris de concert par Thierry Ardisson qui assure que "c'est pour l'audience".

"Je le laisse faire parce que c'est Laurent et c'est mon ami", a expliqué la jeune femme. "On se connaît depuis longtemps, c'est pour ça que je lui laisse mettre la main sur ma cuisse, il faut quand même expliquer aux téléspectateurs parce que sinon...". Sinon ça fait des polémiques? Elle n'y a pas coupé.

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a décidé d'ouvrir une enquête après avoir "une grosse dizaine de signalements" de la part de téléspectateurs qui ont été choqués par cette séquence, selon Le Parisien. Sur les réseaux sociaux, certains internautes ont qualifié cela de "geste déplacé" de la part de Laurent Baffie, quand d'autres ont carrément évoqué "une agression sexuelle".

Thierry Ardisson n'a pas tardé à contre-attaquer après avoir appris la décision du CSA qui a donc choisi de se saisir de cette affaire.

"Je suis un citoyen français qui répond aux lois de mon pays. Si une association de lutte contre le remonté de jupe m’attaque, très bien. Mais, moi, le CSA, je ne reconnais pas cette juridiction intermédiaire! Le truc coûte 40 millions d’euros par an à la collectivité nationale, au moment où on ampute le budget de France Télévisions de 80 millions d’euros! Le CSA s’appuie sur des signalements, je déteste ce système de dénonciation anonyme. On se croirait en 1942, époque où les Français avaient déjà une fâcheuse tendance à dénoncer", a argué l'homme en noir pour le TV Mag. Cet amalgame douteux sur l'Holocauste n'a pas franchement plu aux internautes…

Nolwenn Leroy n'a elle-même pas été choquée par le comportement de Laurent Baffie qui est un de ses amis: "C'est pour ça que je lui laisse mettre la main sur ma cuisse".

Commentaires

-