Tex viré des "Z'amours": "Charlie Hebdo" prend sa défense dans son nouveau numéro

"Ma main dans ta gueule"

Tex viré des "Z'amours": "Charlie Hebdo" prend sa défense dans son nouveau numéro

Publié le :

Mercredi 20 Décembre 2017 - 08:37

Mise à jour :

Mercredi 20 Décembre 2017 - 08:48
Evincé de la présentation des "Z'amours" sur France 2 après avoir fait une blague sur les violences conjugales il y a quelques semaines, Tex vient de recevoir le soutien de Riss. Le rédacteur en chef de "Charlie Hebdo" a pris position dans son édito intitulé "Ma main dans ta gueule".
©Capture d'écran Twitter
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Critiqué par beaucoup, Tex a aussi de nombreux alliés. Evincé de la présentation des Z'amours sur France 2 pour avoir fait une blague sur les violences conjugales il y a quelques semaines, l'animateur vient de recevoir le soutien de Riss, le rédacteur en chef de Charlie Hebdo. Dans le dernier numéro de l'hebdomadaire satirique, à paraître ce mercredi 20 dans les kiosques, il a déploré la décision prise par Delphine Ernotte, à la tête de France Télévisions.

"Fini de rigoler, fini le second degré, fini l’humour noir", a-t-il regretté dans un édito intitulé "Ma main dans ta gueule"."Le féminisme a bon dos. Cette explication est inacceptable, car c’est toujours par ce procédé qu’on censure et qu’on interdit", a-t-il écrit. Et d’ajouter: "Qu’importe que les blagues soient drôles ou pas, qu’elles aient de l’esprit ou pas, qu’elles soient fines ou grossières. Ce qui compte, c’est de s’approprier une liberté et d’en faire usage: je ris, donc j’existe".

Dans "une France de corbeaux, de lâches et de délateurs, qui croient défendre le bien, mais ne défendent que leur servilité (…) on s’adresse aux citoyens comme s’ils étaient des gosses. On leur fait les gros yeux quand ils disent des gros mots", s'est-il agacé avant de conclure: "Une claque dans la gueule de temps en temps remettrait en place les idées à ceux qui veulent contrôler les nôtres".

A lire aussi - Tex viré des "Z'amours": Anne Roumanoff prend sa défense sur Twitter

Pour rappel, le présentateur avait choqué de nombreux internautes en faisant une plaisanterie sexiste, jugée de très mauvais goût. "Les gars, vous savez ce qu’on dit à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir? On ne lui dit plus rien, on vient déjà de lui expliquer deux fois!", s'était-il exclamé le 30 novembre dernier devant Julien Courbet et de nombreux chroniqueurs, provoquant immédiatement une vague d'indignation sur les réseaux sociaux et poussant même Marlène Schiappa à saisir le CSA.

Suite à son éviction, de nombreuses personnalités, à l'instar d'Anne Roumanoff, Stéphane Guillon ou encore Jean-Yves Lafesse, ont fait part de leur colère. De son côté, Tex ne semble pas encore avoir digéré la nouvelle, une décision qu'il trouve "effarante". 

"Charlie Hebdo" a pris la défense de Tex dans un édito.

Commentaires

-