Comment limiter ou éviter les inflammations chroniques par l'alimentation

Comment limiter ou éviter les inflammations chroniques par l'alimentation

Publié le :

Jeudi 06 Décembre 2018 - 11:54

Mise à jour :

Jeudi 06 Décembre 2018 - 13:44
Au quotidien, il est parfois difficile de suivre une alimentation saine et équilibrée. Les aliments ultra-transformés peuvent alors causer des inflammations chroniques. Pour lutter contre ces désagréments, il faudra privilégier les aliments aux propriétés anti-inflammatoires. Les conseils de Mickaël Dieleman, diététicien-nutritionniste à Lyon, pour France-Soir.
© PASCAL PAVANI / AFP/Archives
PARTAGER :

Mickaël Dieleman, édité par la rédaction

-A +A

Entre les contraintes du quotidien, du travail et de la vie de famille, il est parfois difficile de suivre une alimentation saine et équilibrée.

Les aliments ultra-transformés sont alors souvent choisis puisque c'est la solution de facilité, mais qui peut causer des agressions sur l'organisme et notamment des inflammations chroniques.

C'est pourquoi il va falloir privilégier des aliments aux propriétés anti-inflammatoires.

>L’inflammation chronique, qu’est-ce que c’est?

Une inflammation, ce n’est pas uniquement une rougeur suite à une piqûre ou un choc, c’est une réaction de notre corps face à des agresseurs et aussi une façon de se protéger. En temps normal, quand l’agresseur disparaît, l’inflammation disparaît aussi. Malheureusement, elle peut aussi s’installer durablement, c’est ce que l’on appelle une inflammation chronique.

Elle est souvent insidieuse, invisible, mais elle va fatiguer l'organisme qui subira plus facilement l’assaut de différentes pathologies au quotidien.

Ainsi, se développeront plus facilement certaines maladies dégénératives, les maladies cardio-vasculaires, le diabète ou même certains cancers.

Cette fragilité de notre organisme est innée, mais est aussi essentiellement due à notre environnement.

>L’alimentation a un rôle dans ces inflammations, mais lequel?

Sans grande surprise, les aliments ultra-transformés sont pro-inflammatoires et vont accentuer ce phénomène. Ce sera le cas aussi pour tous les aliments à index glycémique élevé (ils sont à l’origine d’une sécrétion importante d’insuline par le corps et donc sur du long terme, des problèmes de surpoids, voir du diabète). Ce sont les aliments contenant de la farine blanche, des produits à cuisson rapide, le pain de mie, les galettes de riz…

Aussi, les graisses saturées d’origine animale en excès vont avoir un effet inflammatoire sur notre corps comme les acides gras trans.

A chacun d’éviter de surconsommer des viandes rouges grasses, de la charcuterie ou des produits contenant des acides gras trans comme les margarines, les plats cuisinés, les barres chocolatées, les chips, gâteaux du commerce, les produits de panification industrielle etc..

Les produits laitiers ou les produits contenant du gluten seront aussi des aliments inflammatoires pour les personnes sensibles ou intolérantes.

En somme, une alimentation grasse, sucrée et transformée n’est pas bonne pour la santé. La notion d’équilibre alimentaire prend tout son sens. Nous allons détailler les aliments qui vont contrer ces inflammations chroniques.

Lire aussi: quoi manger pour rester en forme et faire le plein de vitalité en hiver

>Les aliments à privilégier

L’alimentation anti-inflammatoire repose sur des aliments à index glycémique modéré ou faible, qui ne font donc pas trop monter la glycémie.

Ces aliments seront les féculents complets ou demi complets, les légumineuses, le pain complet ou pain noir ainsi que les légumes (particulièrement colorés et à feuilles vertes comme les épinards, les poivrons, carottes, les crucifères, choux, brocolis…).

Les oméga-3 sont aussi bénéfiques dans le cadre d'une action anti-inflammatoire sur notre organisme. On en trouvera dans les huiles de lin, de noix et dans les poissons gras (maquereaux, sardines...).

Une alimentation équilibrée riche en fibre permettra aussi de limiter les sources d’inflammations.

Pour terminer, utilisez les épices qui auront des actions protectrices (sauf si c’est trop puissant), et évitez le sel qui, lui, aura tendance à déminéraliser notre corps.

Le top des aliments anti-inflammatoires: l’amande, les crucifères (les choux), la myrtille, l’avocat, les épices, les courges, la grenade, les herbes aromatiques.

Cet article a été rédigé par Mickaël Dieleman, diététicien nutritionniste à Lyon (3e arr.) spécialisé dans le sport (voir son site: http://www.dieteticien-nutritionniste-lyon.com/).

Et aussi:

Quoi manger pour se réchauffer (sans faire d'excès) en hiver?

Consommer de la viande: pourquoi, quelle quantité et à quelle fréquence?

Raclette, tartiflette… comment alléger nos plats préférés de l'hiver?

Les inflammations chroniques sont dues à une alimentation trop grasse, sucrée et transformée.


Commentaires

-