A Paris, l'air du métro est jusqu'à 30 fois plus pollué qu'à l'extérieur

A Paris, l'air du métro est jusqu'à 30 fois plus pollué qu'à l'extérieur

Publié le :

Mercredi 13 Mars 2019 - 08:58

Mise à jour :

Mercredi 13 Mars 2019 - 08:59
© CLEMENS BILAN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Alors que Paris sort tout juste d'un pic de pollution aux particules fines (il y avait encore des restrictions de circulation fin février), des mesures ont été effectuées dans le métro. Le constat est sans appel: selon les stations, l'air est jusqu'à 30 fois plus pollué qu'à l'extérieur.

La pollution aux particules fines représente un risque réel pour la santé. C'est pourquoi des mesures strictes sont prises par les municipalités au niveau de la circulation routière quand un pic de pollution survient. Mais sous terre aussi l'air est pollué.

Selon les mesures effectuées par Le Parisien, à Paris, dans le métro, l'air est jusqu'à 30 fois plus pollué à l'extérieur que dans la rue.

Les taux de particules fines PM 2,5 (qui touchent les voies respiratoires et font, par exemple, que l'on peut avoir la gorge irritée sans être malade) relevés varient en fonction des différentes stations de métro.

Certaines semblent relativement épargnées: principalement sur la ligne 1 qui disposent de matériel neuf et de portes palières.

Mais à La Défense par exemple, la différence entre les mesures effectuées sur le quai (le jeudi 7 mars) et à l'extérieur est énorme. Près de 30 fois plus: 1 µg/m3 dehors contre 33 µg/m3 dans le métro.

Lire aussi: qualité de l'air - les masques antipollution sont-ils inutiles?

A noter que la moyenne annuelle maximale recommandée par les normes de l'UE est de 25 µg/m3 et de 10 µg/m3 selon l'OMS (qui conseille de ne pas dépasser les 25 µg/m3 plus de trois jours par an).

La pollution aux particules fines dans le métro représente un risque important pour la santé. Surtout pour les personnels de la RATP qui sont beaucoup plus exposés que les voyageurs.

"Ces niveaux restent une source de préoccupation, notamment pour les employés, qui sont beaucoup plus exposés. Et, si on veut encourager les gens à prendre les transports, il faut assainir l’air", a souligné Bruno Housset, pneumologue et président de la Fondation du souffle, dans une interview accordée au Parisien.

La RATP a mis sur pied en octobre dernier un plan pour lutter contre ce fléau s'élevant à 45 millions d'euros.

Et aussi:

La pollution de l'air tue 600.000 enfants par an, selon l'OMS

Pollution: Griveaux accuse la mairie de Paris de faire de "mauvaises polémiques"

Pic de pollution: quelle vignette Crit'Air pour mon véhicule (tableau + simulateur)

Selon "Le Parisien", l'air qui circule dans le métro en Ile-de-France est parfois jusqu'à 30 fois plus pollué qu'à l'extérieur.

Commentaires

-