Pourquoi fête-t-on la Chandeleur?

Pâte à crêpes et pièce de monnaie

Pourquoi fête-t-on la Chandeleur?

Publié le :

Mercredi 28 Janvier 2015 - 15:45

Mise à jour :

Lundi 30 Janvier 2017 - 10:38
Chaque année, à la Chandeleur, on consomme des crêpes en grandes quantité. Un moment de partage convivial pour toute la famille qui tire son origine d'une fête païenne.
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

Auteur : MM

-A +A

Si à notre époque, on retient surtout les crêpes à la Chandeleur que l'on fête le 2 février, pendant des siècles cette fête était symbolisée par des chandelles. En effet, elle tire son origine de la cérémonie romaine des Lupercales, en l'honneur du dieu de la fécondité et des troupeaux, Faunus, au cours de laquelle les jeunes femmes étaient fouettées en public pour être rendue fécondes à la lueur des torches.

Dans la mythologie celtique, on retrouve également la fête d'Imbolc, organisée en février, pour célébrer la fertilité avant l'arrivée du printemps. Là encore une procession aux flambeaux traversait les champs pour les fertiliser.

Il faut savoir que le 2 février représente pour les chrétiens le jour où Jésus a été présenté au Temple, 40 jours après sa naissance, soit 40 jours après Noël, selon le calendrier choisi par la chrétienté. Cette période correspond aussi à la durée du Carême, ces journées de jeûne du Christ dans le désert. Au Ve siècle, sous l'impulsion du pape Gélase Ier, on organise des processions aux chandelles représentant Jésus comme la lumière du monde. Les cierges sont bénis ce jour-là et les fidèles sont invités à les rapporter chez eux pour protéger leur foyer.

Mais alors, pourquoi donc mange-t-on des crêpes à la Chandeleur? Une légende raconte que le pape Gélase les faisait distribuer aux pèlerins qui venaient à Rome pour la Chandeleur. Les crêpes, avec leur forme ronde et leur couleur dorée, rappelleraient le soleil, ce qui expliquerait que l'on en confectionnait lors de cette fête, moment de l'année où les jours s'allongent de plus en plus vite. C’est également à cette époque de l’année que les semailles d’hiver commençaient. On se servait ainsi de la farine excédentaire pour confectionner ces crêpes, qui étaient un symbole de prospérité pour l’année à venir.

L'idée de prospérité est toujours présente depuis, puisqu'il est de bon ton de faire sauter ses crêpes de la main gauche en tenant dans sa main droite une pièce de monnaie pour favoriser la fortune. La tradition veut également que l'on garde la première crêpe confectionnée dans une armoire et qu’ainsi les prochaines récoltes soient abondantes.

 

 

Auteur : MM

A la Chandeleur, on mange traditionnellement des crêpes.

Commentaires

-