5 carnavals en France (DIAPORAMA)

Les escapades FranceSoir

5 carnavals en France (DIAPORAMA)

Publié le :

Mercredi 21 Janvier 2015 - 10:04

Mise à jour :

Vendredi 23 Janvier 2015 - 01:06
Il n'y a pas qu'au carnaval de Venise que les touristes se pressent. La France compte plusieurs grands carnavals annuels qui s'étalent de janvier à mars. "FranceSoir" vous a sélectionné cette semaine 5 carnavals de l'Hexagone hauts en couleurs.
©Etienne Le Cocq/Wikimedia Commons
PARTAGER :
-A +A

Les fêtes de fin d’année sont à peine passées qu’il est temps de penser aux prochaines: la mi-carême et ses carnavals. La tradition des carnavals est héritée du calendrier religieux: officiellement la période du carnaval débute à l’Epiphanie (le 6 janvier) et s’achève le Mardi Gras (le 17 février), qui précède le Mercredi des Cendres. Suit la période du Carême, 40 jours conduisant à Pâques.

Il y a certes Venise ou Rio de Janeiro, mais en France aussi les carnavals sont nombreux et colorés, la plupart fin février/début mars. FranceSoir vous en propose 5, dont certains débutent tôt et d’autres se terminent tard, en mars, à la mi-carême.

Guadeloupe: toute une culture

Né du mélange des cultures européennes et africaines, le carnaval de Guadeloupe a été introduit par les Français au XVIIIe siècle. D’abord réservé à l’élite blanche, il s’est démocratisé après l’abolition de l’esclavage en 1848.

Les fêtes se déroulent sur deux mois, entre le dimanche de l’Epiphanie et la mi-carême. On y danse au rythme du "Vaval" (le roi du carnaval, qui incarne tous les problèmes de l’année), des reines, des fouets qui claquent en mémoire de l’esclavage et de l’effrayant "Mas", ce monstre qui effraye et dérange les passants. 

> Du 4 janvier au 12 mars. 

Dunkerque: acteurs autant que spectateurs

Son origine est encore mystérieuse, mais certains affirment qu’il proviendrait des armateurs qui fêtaient au XVIIIe siècle leur départ vers l’Islande, coutume que les marins se sont appropriée au fil des années.

Le carnaval de Dunkerque s’étale sur un mois et demi. Pendant la journée, les "bandes" de carnavaleux défilent derrière des orchestres (les "cliques"). Les "masquelours", méconnaissables sous leur maquillage, mais aussi les simples habitants et les touristes se prennent bras dessus dessous et ont pour mission de protéger les musiciens. Et une fois le soleil couché, s’organisent les bals. 

> Du 17 janvier au 7 mars.

Nice: fleurs et musique

Avec ses défilés de chars et ses batailles de fleurs, le carnaval de Nice est l’un des plus célèbres de France. Pour être aux premières loges, il faut payer: des billets sont en vente pour assister au spectacle, les mardis, mercredis et week-ends entre les 13 février et 1er mars.

Cette année, pour son 131e anniversaire, le carnaval sera placé sous le signe de la musique avec le défilé de plus de 1.000 musiciens et danseurs venus des quatre coins du monde et l’histoire du "Roi de la Musique" racontée par les chars fleuris. Et pour le 60e anniversaire du jumelage avec la ville de Nuremberg, l’invitée d’honneur sera l’Allemagne (et sa gastronomie).

> Du 14 février au 4 mars.

Albi: reine et crêpe géante

Le carnaval d'Albi est l’un des plus anciens carnavals de France: s’il est régulièrement célébré depuis 1951, ses premières traces sont antérieures à la construction de la cathédrale Sainte-Cécile, achevée en 1390. 

Les deux parades des dimanches 15 et 22 février, gratuites, verront défiler un millier de participants, avec des chars en carton-pâte de fabrication purement albigeoise, des groupes de musique nationaux et internationaux. Le festival a été précédé en novembre par l’élection de sa Reine, Carla Laplace. Pendant les festivités, la journée du mercredi 18 est consacrée aux enfants: une heure de défilé et de spectacle avant la préparation et la dégustation de la crêpe géante…

> Du 14 au 22 février.

Annecy: masques vénitiens

Ville surnommée "la Venise des Alpes", en raison des canaux qui parcourent son centre historique, Annecy a choisi de placer sous le signe des masques son carnaval annuel, qui se déroule le temps d’un week-end.

Ainsi, ce sont plus de 350 personnes masquées qui déambulent dans les rues de la ville et posent mystérieusement, avant de se rassembler sur le podium sonorisé devant l’île des cygnes, entourée des eaux du lac d'Annecy. Le contraste qu’offrent les murs de la vieille ville, les petits canaux et les masques dorés vaut le détour. Un cadre de rêve. 

> Les 28 février et 1er mars.

 

 

La plupart des carnavals de France ont lieu fin février/début mars.

Commentaires

-