Skyscanner, Google Flight, eDreams: les comparateurs de vols de moins en moins fiables

Skyscanner, Google Flight, eDreams: les comparateurs de vols de moins en moins fiables

Publié le 09/03/2020 à 10:15
Free-photos / Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Réserver des billets d’avion est souvent un casse-tête: les combinaisons sont tellement nombreuses qu’il est presque impossible de trouver la plus intéressante. Les comparateurs de vols donnent de plus en plus d'informations érronées ou désavangeuses. Pourquoi? 

 

Faut-il préférer un vol moins cher, ou un vol moins long? Avec ou sans correspondances? Pour un séjour plus court ou plus long? Et en partant de quel aéroport? Les comparateurs en ligne sont là pour nous présenter toutes les options possibles, ce qui est très pratique, mais parfois les prix affichés ne sont pas fiables. Pour les mêmes vols transatlantiques par exemple, ils peuvent varier de plusieurs centaines d’euros.

 

A lire aussi: Elle se réveille seule dans l'avion plusieurs heures après l'atterrissage

Certains comparateurs font des efforts

Les causes des différences de prix sont multiples: la tarification dynamique, l’intermédiaire entre agences de voyages en ligne, la commission de l'agence sur la vente du billet, les assurances inclues ou non, et les accords particuliers entre la compagnie aérienne et l’agence de voyage.
Pour proposer des prix plus avantageux, le comparateur de vols Ulysse, se passe des agences en ligne telles que Opodo ou Expedia, pour afficher les prix directement des compagnies aériennes.

La tarification dynamique peut être trompeuse 

Mais la tâche n'est pas aisée à cause de la tarification dynamique appliquée par les compagnies aériennes. Celle-ci est calculée par des algorithmes qui prévoient la demande pour un vol et montent ou descendent les prix en fonction de l’offre et la demande. Cette tarification n’est pas fixe pour un même vol, et certains comparateurs peuvent mettre plus de temps à s’actualiser. Pour obtenir les tarifs les plus récents, les comparateurs doivent s’abonner à un système informatique qui compile toutes ces données en temps réel, et qui coûte très cher. Seuls les plus gros comparateurs des vols ont les moyens pour d’accéder à ces informations.

Les compagnies aériennes piègent les comparateurs de vol

Selon le directeur de Kayak, les compagnies compliquent volontairement la tâche des opérateurs. Elles les obligent à se battre pour trouver les bonnes informations. Cela peut paraître contre-productif, car les mauvaises informations affectent gravement les voyageurs, et peuvent donc faire perdre des clients... Mais les compagnies “low cost” telles qu’Easyjet et Ryanair, n’ont aucun intérêt à ce que leurs clients passent par des comparateurs, et elles leur font la guerre.

A lire aussi: Easy Jet annonce des vols 100 % électrique: info ou intox?

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les comparateurs en ligne sont là pour nous présenter toutes les options possibles, ce qui est très pratique, mais parfois les prix affichés ne sont pas fiables.

Fil d'actualités Lifestyle