Avalanches: les Hautes-Alpes et les Alpes-Maritimes en alerte orange

Avalanches: les Hautes-Alpes et les Alpes-Maritimes en alerte orange

Publié le :

Samedi 07 Février 2015 - 10:04

Mise à jour :

Samedi 07 Février 2015 - 11:28
Les départements des Hautes-Alpes et des Alpes-Maritimes sont placés depuis vendredi 6 en vigilance orange en raison du risque maximal d'avalanches. Deux skieurs, dont un gravement, ont notamment été blessés dans des coulées de neige survenues dans les Hautes-Alpes.
©Lancelot Frédéric/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Le premier jour des vacances scolaires de la zone A ne commence pas de la meilleure des façons pour ceux qui souhaitent aller skier. Les départements des Hautes-Alpes et des Alpes-Maritimes ont été placés vendredi 6 en vigilance orange en raison des risques très forts d'avalanches, notamment sur les zones frontalières des massifs du Queyras et du Mercantour, a indiqué Météo France. Par endroit, les cumuls de neige fraîche atteignent 1 mètre dès 1.600 mètres d'altitude. 

Selon l'organisme, l'activité avalancheuse attendue est  observée en moyenne une fois par hiver. Toutefois, ce phénomène n'est pas à prendre à la légère. Plusieurs skieurs en ont déjà subi les conséquences. Dans les Hautes-Alpes, un peu plus au nord du massif du Queyras, un skieur parti en randonnée, a été gravement blessé vendredi au matin par une avalanche, sur la commune de Monetier-les-Bains, au niveau du col de Lautaret. Une autre personne a été légèrement blessée tandis qu'un troisième s'en est sorti indemne.

De nombreux départs spontanés d'avalanches vont encore se produire précise l'organisme de prévisions. "Le risque qu'une de ces avalanches de grande ampleur atteigne une route ou des infrastructures de montagne va augmenter au fil des heures, avec l'accumulation de neige et la persistance des vents forts" , a ajouté Météo France. Ce risque devrait néanmoins diminuer ce samedi, en fin de matinée.

Considérée par l'organisme comme l'un des secteurs les plus menacées, la station d'Isola 2000, principale station de l'arrière-pays niçois, a été mise en alerte maximale. La route d'accès à la station  a d'ailleurs été fermée dès vendredi après-midi en raison du fort risque d'avalanches. "Les barrières sont baissées pour couper les accès" et "les gendarmes accompagnés d'agents des routes inspectent la route pour vérifier qu'aucun véhicule n'est resté sur le tronçon", a indiqué la métropole Nice-Côte d'Azur. 

 

Le risque d'avalanches est fort dans les Hautes-Alpes et les Alpes-Maritimes.


Commentaires

-