Découvrez les lieux publics où vapoter est dorénavant interdit

Découvrez les lieux publics où vapoter est dorénavant interdit

Publié le :

Lundi 02 Octobre 2017 - 17:36

Mise à jour :

Lundi 02 Octobre 2017 - 17:44
Les adeptes de la cigarette électronique risquent de ne pas prendre la nouvelle avec le sourire. Selon un décret, paru dimanche au Journal Officiel, il est dorénavant interdit de tirer sur sa cigarette électronique dans certains lieux publics sous peine d'une amende de 35 euros.
©Alcalay Sarah/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Jusqu'à présent, il était possible de vapoter tranquillement presque partout. Mais ça, c'était avant. Selon un décret, paru dimanche 1er au Journal Officiel, il est dorénavant interdit de tirer sur sa cigarette électronique dans certains lieux publics sous peine d'une amende de 35 euros qui peut être majorée à 135 euros en cas de retard de paiement.

Cette loi concerne tous les lieux de travail "fermés et couverts à usage collectif" (comme les open space), les moyens de transport collectifs fermés (bus, métros, trains.) et tous "les établissements scolaires et les établissements destinés à l'accueil, la formation et l'hébergement des mineurs". Le décret précise également que cette interdiction doit être affichée sur place. Dans le cas contraire, les responsables s’exposent à une amende salée, une contravention de 3e classe (450 euros ou plus).

Mais que les adeptes de la cigarette électronique se rassurent: il reste encore quelques petits endroits de liberté où il est encore possible de vapoter sans se sentir coupable. "Cette interdiction ne s'applique pas pour les bureaux individuels fermés, à la machine à café ou dans les couloirs", a expliqué au Télégramme Jacques Le Houézec, scientifique et tabacologue mais aussi fervent défenseur de l'e-cigarette. En effet, ces endroits ne sont pas mentionnés par le décret. Seule l'entreprise peut en décider dans son règlement intérieur. Même chose pour les hôtels, restaurants, administrations, hôpitaux ou boîtes de nuit.

Au total, il y aurait en France entre 2 et 2,5 millions de vapoteurs, selon les déclarations de Mickael Hammoudi, membre de la Fédération interprofessionnelle de la vape (Fivape). Un chiffre basé sur des données de 2014 et sur le nombre de boutiques et de professionnels qui sont liés au vapotage en France.

Il est dorénavant interdit de vapoter dans certains lieux publics.


Commentaires

-