"Des bras en plus", ça déménage

"Des bras en plus", ça déménage

Publié le :

Lundi 05 Janvier 2015 - 16:33

Mise à jour :

Dimanche 18 Janvier 2015 - 22:02
"Des bras en plus" est la première entreprise de déménagement low cost de France. Créée en 2012 par trois amis de l’Ecole des Cadres de Paris, l'entreprise génère déjà plus d’un million d'euros de chiffre d’affaires. Son crédo: un déménagement convivial et participatif qui permet d’évacuer une partie du stress occasionné par ce changement de vie.
©Desbrasenplus
PARTAGER :

Astrid Seguin

-A +A

C’est l’histoire de trois copains sortis de l’Ecole des Cadres (EDC) de Paris en 2009. Pour payer leurs études et leurs chambres universitaires, Farid Lahlou, Massoud Ayati et Zafar Baryali portent des cartons pour une entreprise de déménagement. L'année de leur diplôme, les trois amis créent une entreprise de déménagement traditionnelle, mais ils veulent innover. 

Trois ans plus tard, en 2012, ils fondent Des bras en plus, une entreprise de déménagement low cost. Avec aujourd’hui une trentaine de salariés à son actif, cette PME atteint déjà le million d'euros de chiffre d’affaires. 

Farid Lahlou, un des fondateurs, confie à FranceSoir qu’il fourmille de projets pour l’année qui s’annonce. L’entreprise prévoit, entre autres, d’étendre son périmètre d’activité en province. Depuis fin 2013, elle dispose de trois agences et effectue des déménagements uniquement en Île-de-France mais espère bien étendre son périmètre en province. 

Déménagement participatif

La première ambition affichée par Des bras en plus est de s’adapter au plus près de la demande des clients. "Si vous voyez un déménagement après 18h ou le week-end, il vient de chez nous parce qu’à ces horaires-là, aucune agence de déménagement n’est ouverte", assure Farid Lahlou. 

Concernant le tarif, les fondateurs n’ont qu’un mot à la bouche: transparence. La réservation d’un déménagement chez Des bras en plus se fait uniquement par Internet. Sur le site, le client remplit successivement trois critères: le nombre de déménageurs, la durée de la prestation (1/2 journée ou 1 journée) et la taille du camion. Le but étant pour Farid Lahlou de "baisser le coût pour le client, en toute transparence puisqu’il contrôle l’évolution du tarif en temps réel". Un tarif qui évolue notamment en fonction du jour et de l’heure choisis pour le déménagement. 

"On avait envie de faire de l’étape du déménagement un moment convivial et participatif", explique Farid Lahlou. La grande différence avec un déménagement "traditionnel" est que la personne qui déménage peut mettre la main à la pâte et se faire aider de quelques copains pour minimiser le budget. C’est ce qui s’appelle un déménagement participatif. 

Un déménagement coûte en moyenne 1.400 euros, contre 500 euros chez Des bras en plus, selon Farid Lahlou. Peu cher donc mais gare au dépassement d’horaire qui coûte 70 euros de l’heure. "On voit que très souvent nos clients réservent une plage horaire trop large pour leur déménagement. Ils se projettent en tant que déménageurs et oublient que les professionnels qui les aident à vider leur logement sont bien plus efficaces qu’eux", sourit Farid Lahlou. 

L'humour pour se démarquer

L’aventure Des bras en plus a été possible grâce au concours "Envie d’Agir" du ministère de la Jeunesse, remporté par les trois entrepreneurs d’à peine trente ans. Une somme de 6.000 euros, investie pleinement dans leur entreprise qui fonctionne sur fonds propres. "Je préfère utiliser l’argent que l’on gagne plutôt que d’emprunter. Mais si un projet demande beaucoup d’argent, nous verrons". Farid Lahlou affirme vouloir toujours aller de l’avant sans appréhension face au climat morose installé en France. "Quand on est sortis tous les trois de l’école en 2009, on avait tellement d’idées pour le domaine du déménagement que ça aurait été du gâchis de ne pas les mettre en place", explique-t-il.

"On sait pourquoi on se lève le matin. On ne regarde qu’une chose, notre objectif", ajoute-t-il. Et pour l’instant, l’entreprise assure satisfaire 98% de sa clientèle, avec un bouche à oreille qui décuple la liste de leurs clients. 

L’entreprise avance également son pion dans ce milieu très concurrentiel grâce à l’humour: flyers humoristiques, messages décalés sur les camions, mascotte en forme de carton géant et convivialité des déménageurs au T-shirt orange. "Le déménagement génère beaucoup de stress. Les gens ont besoin de personnes qui savent les écouter et se faire discrètes quand il faut", déclare Farid Lahlou. Pour cela, pendant la phase de recrutement, les nouveaux venus suivent une formation de dix jours: la "Des bras en plus Académie".

Des bras en plus a été récompensée le 15 octobre 2013 d’un prix spécial du jury aux "Trophées PME Bougeons-nous" organisée par RMC. L’entreprise, qui affiche plus de 2.000 déménagements par an (professionnels ou particuliers), veut continuer à grandir et à dépoussiérer le déménagement traditionnel. Et il y a un marché: 80% des Français déménageraient par leurs propres moyens, soit plus de 2 millions de foyers.

 

 

Zafar Baryali, Farid Lahlou et Massoud Ayati (de gauche à droite), les trois fondateurs de l'entreprise "Des bras en plus".


Commentaires

-