Les bébés préfèrent gazouiller entre eux qu'avec des adultes (VIDEO)

Les bébés préfèrent gazouiller entre eux qu'avec des adultes (VIDEO)

Publié le :

Lundi 18 Mai 2015 - 18:15

Mise à jour :

Lundi 18 Mai 2015 - 18:22
©Ted Murphy/Flickr
PARTAGER :
-A +A

Selon une étude de chercheurs canadiens, les enfants de moins d'un an préfèrent entendre les gazouillis d'autres bébés de leur âge que les imitations qu'en font les adultes. Une découverte importante sur l'apprentissage du langage.

On a tous à l'esprit la pub Guigoz de 2012 où les gazouillis des bébés étaient traduits en langage adulte par des sous-titres. Une équipe de chercheurs de l’Université McGill et de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) vient d'apporter des arguments supplémentaires à ceux qui pensent que les bébés ont un langage bien à eux.

Dans une étude qu'ils viennent de publier, ils affirment que "les bébés âgés de six mois semblent beaucoup plus enclins à écouter d’autres bébés que des adultes".

Il s’agit d’une découverte importante, car les chercheurs estiment que "l’intérêt pour les sons du langage enfantin pourrait contribuer à déclencher et à favoriser les processus intervenant dans l’acquisition du langage", soulignent l'Université McGill et l'UQAM. "Elle pourrait également ouvrir la voie à de nouvelles façons d’aider les enfants aux prises avec des problèmes tels qu’une déficience auditive susceptible de nuire au développement de leurs capacités langagières".

Les chercheurs ont réalisé une série d’expériences pendant lesquelles ils ont fait entendre aux bébés, de façon répétée, les sons de diverses voyelles semblables à ceux produits par une femme ou un bébé. Ces sons ont été créés au moyen d’un outil de synthèse spécial. En mesurant la durée pendant laquelle chaque son retenait l’attention des bébés, "les chercheurs ont découvert que ces derniers avaient une nette préférence pour les sons qui ressemblaient à ceux produit par un enfant en bas âge. En moyenne, les jeunes sujets ont écouté les voyelles semblables à celles produites par un bébé pendant 40% plus longtemps que les voyelles semblables à celles produites par une femme", précisent l'Université McGill et l'UQAM.

"Il ne s’agit pas d’une préférence pour un son familier, puisque les bébés ayant pris part à l’étude ne babillaient pas encore; par conséquent, les voyelles semblables à celles produites par un bébé ne faisaient pas encore partie de leur expérience auditive quotidienne".

Certains bébés ont exprimé leur intérêt autrement, par leur expression faciale ou leur agitation, notamment. Les résultats de l'étude, financée par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, ont été publiés dans la revue Developmental Science.

(Voir ci-dessous la vidéo d'une des expériences des chercheurs québécois):

 

Vous êtes trop vieux pour me comprendre...


Commentaires

-