Les feux de cheminée interdits à Paris et en Ile-de-France à partir du 1er janvier

Fumeux?

Les feux de cheminée interdits à Paris et en Ile-de-France à partir du 1er janvier

Publié le :

Vendredi 05 Décembre 2014 - 15:40

Mise à jour :

Mardi 09 Décembre 2014 - 08:51
En Ile-de-France, pour lutter contre la pollution, les feux de cheminées seront interdits à partir du 1er janvier 2015.
©Phalenebdlv
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

Les habitants de l'Ile-de-France ne pourront plus faire de feux de cheminée. Du moins si celles-ci ne sont pas équipées d'un insert. Cette décision, mal acceptée par les personnes concernées, vise à réduire les émissions de particules fines dans l'atmosphère déjà très polluée de la région parisienne.

"L'émission en particules fines d'un feu de cheminée durant quelques heures équivaut à celle d'une voiture classique roulant pendant plusieurs milliers de kilomètres", affirme ainsi Julien Assoun, un responsable des services régionaux de l'environnement et de l'énergie cité par RTL.

Selon certaines études, les 100.000 cheminées de particuliers d'Ile-de-France seraient même responsables de 23% des émissions de particules fines, soit autant que les voitures. Un empoisonnement de l'air qui réduirait de six mois l'espérance de vie en région parisienne…

Sauf que ces chiffres sont très contestés. Au-delà des professionnels du secteur du chauffage au bois, d'autres acteurs moins soupçonnables de partialité les remettent en cause. "39% des émissions de particules fines proviennent de la circulation automobile et 4% du chauffage au bois", selon une étude de l'association de consommateurs UFC-Que Choisir.

Quoi qu'il en soit, les nouvelles règles seront appliquées dès le 1er janvier 2015. Désormais, interdiction de faire un feu si sa cheminée n'est pas équipée d'un insert, un système qui réduirait jusqu'à 90% les émissions de particules fines. Mais qui a aussi un coût: de 3.000 à 6.000 euros, selon le modèle d'âtre à équiper.

 

 

 

L'impact environnemental des feux de cheminée est sujet à controverse.

Commentaires

-