Les maisons de naissance bientôt expérimentées en France

Les maisons de naissance bientôt expérimentées en France

Publié le :

Lundi 03 Août 2015 - 16:59

Mise à jour :

Lundi 03 Août 2015 - 17:08
©Regis Duvignau/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Les maisons de naissance, qui permettent aux femmes d’accoucher sans hospitalisation, feront l’objet d’une expérimentation en France d’ici les mois à venir. Ces établissements, tenus par des sages-femmes, seront toutefois uniquement réservés aux femmes qui mènent une grossesse sans risque.

Plus besoin de se rendre à l’hôpital pour accoucher. Désormais, il sera possible de mettre au monde son enfant sereinement comme à la maison, grâce aux "maisons de naissance". Ces structures, qui proposent aux femmes un accouchement sans hospitalisation, feront ainsi l’objet d’une expérimentation d’ici les mois à venir.

Alors qu’elles ont obtenu en 2013 le feu vert de l’Assemblée nationale et du Sénat, un décret, paru le 1er août au Journal Officiel, vient de fixer les règles qui régissent ces établissements, considérés comme une alternative aux maternités. Tenues uniquement par des sages-femmes qui assureront le suivi du début de la grossesse jusqu'à l'accouchement, ces "résidences" seront ainsi strictement réservées aux femmes qui mènent une grossesse sans pathologie particulière.

Les maisons de naissance devront également être à proximité immédiate d'une maternité partenaire et disposer d'un "accès direct" et "sans voie publique à traverser" avec cet établissement, pour pouvoir "assurer dans des conditions compatibles avec l'urgence le transport non motorisé et allongé" de la mère et de l'enfant. Aussi, elles devront avoir un effectif de sages-femmes "suffisant pour garantir la qualité et la sécurité de l'accueil et de la prise en charge des femmes enceintes inscrites".

Faute de médecin et d'anesthésiste présents sur place, les femmes enceintes qui choisiront cette option ne pourront pas disposer de péridurale mais seront tout de même contraintes de réaliser une "consultation pré-anesthésique" dans l'établissement partenaire, en cas de complications. Mais face à cette expérimentation, certains professionnels de santé restent sceptiques, évoquant notamment des problèmes de sécurité.

Pour pallier ces réticences, le décret précise qu’une maison de naissance est tenue d'organiser les dépistages obligatoires pour tous les nouveau-nés (mucoviscidose, hypothyroïdie, etc.) et d'informer la mère sur le dépistage précoce de la surdité permanente néonatale. Présentes notamment en Allemagne et en Espagne, les maisons de naissance ouvriront leurs portes dans l’Hexagone, pendant 5 ans, à titre expérimental, et devraient concerner une dizaine d’établissements. 

 

 

Les maisons de naissance devraient ouvrir leurs portes dans les mois à venir.

Commentaires

-