Neige: avez-vous le droit de ne pas vous rendre au travail?

Neige: avez-vous le droit de ne pas vous rendre au travail?

Publié le :

Mercredi 07 Février 2018 - 12:00

Mise à jour :

Mercredi 07 Février 2018 - 12:09
© Paul ELLIS / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

De fortes chutes de neige paralysent ce mercredi toute une partie du nord de la France. Les transports en commun sont très perturbés et de nombreuses routes sont impraticables. Beaucoup de Français ne se sont donc par rendus à leur travail ce mercredi, mais est-ce légal?

Les chutes de neige ont empêché des milliers de Français de se rendre au travail ce mercredi 7. En effet, les transports en commun sont ralentis ou fortement paralysés dans de nombreuses villes et certaines routes sont impraticables.

La ministre des Transports, Elisabeth Borne, a d'ailleurs conseillé aux Franciliens de ne pas s'aventurer sur les routes. Beaucoup n'ont cependant pas attendu cette directive pour rester chez eux et ne pas se rendre à leur travail.

A voir aussi: Info trafic - Neige à Paris - galère dans le métro, ralentissements sur (presque) toutes les lignes

En cas de "force majeure", inondations, chutes de neige ou tempêtes, il est en effet autorisé de rester chez soi pour les salariés. Le site du service public est d'ailleurs clair à ce sujet: "l'absence ou le retard du salarié en cas d'intempérie (...) n'est pas une faute s'il lui est impossible de se rendre au travail".

Cependant, le site rappelle aussi que l'employeur peut décider de ne pas rémunérer ses salariés absents. Tout cela dépend alors de la convention collective de l'entreprise. Le travailleur peut aussi décider de récupérer ses heures d'absence, prendre un congé payé ou encore faire du télétravail pour palier à son absence.

Les potentielles primes ou tickets restaurants de l'employé peuvent donc être retenus si celui-ci ne se présente pas au travail. Encore une fois, cela dépend de l'entreprise et pour en être certain, il est conseillé de se renseigner directement auprès de son supérieur ou d'une personne compétente concernant ces questions.

Dans tous les cas, il est du devoir du salarié de prévenir son patron en cas d'absence ou de retard à cause des chutes de neige. "Toute absence doit être justifiée, quelle qu'en soient la durée et la raison. Si l'absence du salarié n'est pas justifiée, elle peut entraîner une sanction disciplinaire (avertissement, licenciement, etc.)", précise ainsi le site de l'administration française.

Les salariés ont le droit de ne pas se rendre au travail en cas de fortes intempéries, leur salaire peut cependant être retenu et ils doivent informer leur hiérarchie.


Commentaires

-