Parcoursup: 149.690 élèves sans affectation 3 jours avant les résultats du bac

Attente

Parcoursup: 149.690 élèves sans affectation 3 jours avant les résultats du bac

Publié le :

Mercredi 04 Juillet 2018 - 18:24

Mise à jour :

Mercredi 04 Juillet 2018 - 18:26
Mardi, le ministère de l'Education nationale a dévoilé les chiffres de la procédure d'admission Parcoursup. Pas moins de 149.000 élèves n'ont toujours pas trouvé d'affectation alors que les résultats du bac seront annoncés vendredi.
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Certains lycéens vont avoir leur bac vendredi 6… mais pas d'école pour pouvoir continuer leurs études. C'est la conclusion que nombre d'entre eux ont du tirer des chiffres de la procédure d'admission Parcoursup dévoilés mardi 3 par le ministère de l'éducation nationale.

Ainsi, 149.690 élèves n'avaient toujours pas reçu d'affectation mardi.

Parcoursup a été lancé par le gouvernement en janvier dernier et pour remplacer l'ancienne plateforme, Admission Post Bac (plus communément appelée APB). Si 662.360 futurs étudiants ont reçu à ce jour au moins une réponse positive, plus 149.000 jeunes sont toujours dans le doute.

A voir aussi: Parcoursup - le bac est là mais la motivation s'émousse pour les lycéens sans affectation

La plateforme Parcoursup a rouvert mardi 26 après une semaine d'interruption en raison de l'examen du baccalauréat et afin de permettre aux lycéens de se concentrer pleinement sur leurs épreuves. Avec cette seconde phase, c'est une période complémentaire de la procédure qui a débuté.

Ceux qui n'ont toujours pas reçu de proposition d'admission, qui ont oublié de confirmer leurs vœux le 31 mars dernier ou qui avaient tout simplement omis de s'inscrire sur le site, y ont donc à nouveaux accès.

Les candidats qui ont d'ores et déjà accepté une proposition d'admission peuvent eux aussi émettre un nouveau vœu.

Créé en janvier dernier, Parcoursup vise aussi à supprimer le tirage au sort comme le voulait la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal. La loi ORE (Orientation et réussite des étudiants), qui a été votée au début de l'année, allait aussi dans ce sens.

le texte a ainsi modifié les modalité d'accès aux filières non sélectives, soit la très grandes majorité des filières proposées à l'université.

L'année passée, de très nombreuses filières avaient reçu beaucoup plus de demandes que de nombre de places disponibles, elles avaient alors mis au point un système de tirage au sort, jugé injuste par la plupart des étudiants.

Des milliers de lycéens n'ont toujours pas d'affectation sur Parcoursup, à quelques jours des résultats du baccalauréat.

Commentaires

-