Pic de chaleur: risque de canicule ce week-end et lundi

Fortes chaleurs

Pic de chaleur: risque de canicule ce week-end et lundi

Publié le :

Jeudi 28 Juin 2018 - 18:49

Mise à jour :

Jeudi 28 Juin 2018 - 18:49
Les températures, qui étaient déjà élevées cette semaine sur l'ensemble de la France, vont continuer à grimper ce week-end. Les journées et les nuits seront chaudes. Des orages sont à prévoir à partir de lundi.
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

L'été a à peine débarqué que les températures ont grimpé et devraient continuer à le faire. Alors qu'il a déjà fait beau et relativement chaud cette semaine sur l'ensemble de la France, il faut encore s'attendre à de fortes chaleurs ce week-end, le samedi 30 juin et dimanche 1er juillet, ainsi que le lundi 2 juillet (même si les averses orageuses devraient faire leur retour).

Le pic de chaleur va concerner tout le territoire mais sera particulièrement important, proche de la canicule, dans le Sud-Ouest, où les températures maximales pourront atteindre les 38 degrés en journée et à l'abri du soleil, et les nuits rester chaudes (minimales supérieures à 20 degrés, quasiment dans toute la France d'ailleurs).

C'est dimanche qui sera la journée la plus critique même si samedi n'aura rien à lui envier côté ensoleillement.

Voir aussi: vague de chaleur - comment rafraîchir sa chambre sans clim?

Pour samedi, "les températures maximales seront comprises entre 32 et 36 °C du Sud-Ouest au Centre-Est, et entre 27 et 34 °C sur le pourtour méditerranéen. Plus au nord, elles atteindront entre 30 et 33 °C, excepté sur les régions les plus proches de la Manche, où elles resteront comprises entre 23 et 29 °C", précise Météo-France dans son dernier bulletin d'alerte.

Dimanche, les fortes chaleurs gagneront encore du terrain en direction du Nord, en englobant évidemment l'Ile-de-France, et descendront aussi vers le Sud-Est.

Lundi, le mercure grimpera jusqu'à 30 degrés dans la majorité des régions, mais les orages et averses orageuses s'installeront, d'abord par la façade Atlantique, avant de se répandre sur une large partie du territoire, épargnant un petit quart nord-est, et le pourtour méditerranéen.

Météo-France a évoqué un pic de chaleur mais n'a pas encore employé le terme de canicule. Même s'il y a un risque, l'emploi de ce terme exact exige que les températures dépassent les seuils de canicule définis département par département, et ce pendant trois jours d'affilée. Ce qui ne semble pas être le cas.

Les températures étaient déjà très estivales sur l'ensemble du territoire français cette semaine, et elles devraient encore grimper pour devenir caniculaire ce week-end et lundi.

Commentaires

-