Policiers en colère: beaucoup d'attente à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Policiers en colère: beaucoup d'attente à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle

Publié le 19/12/2018 à 12:53 - Mise à jour à 13:01
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Ce mercredi les policiers ont décidé de manifester leur mécontentement à leur tour. Le mouvement de protestation se ressent particulièrement à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle où les files d'attentes sont bien plus longues qu'à l'accoutumée.

Les policiers sont en colère ce mercredi 19. Beaucoup ont répondu à l'appel du syndicat Alliance et le mouvement se fait particulièrement ressentir à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, au nord de Paris.

De longues files d'attentes se sont formées dès ce matin et elles semblent bien plus longues qu'à l'accoutumée.

La raison: les fonctionnaires de la police aux frontières (PAF) ont décidé d'appliquer à la lettre les consignes concernant les contrôles des passeports.

A voir aussi: Le syndicat de policiers Alliance appelle à bloquer les commissariats dès mercredi

"Nous voulons montrer que nous ne pouvons pas faire notre travail comme nous le devrions en période d'attentat, avec un contrôle scrupuleux des passeports, des fichiers etc", a expliqué Mathieu Raël, secrétaire général adjoint du syndicat Alliance pour Roissy et Le Bourget, dont les propos ont été rapportés par Le Figaro.

Pour ce responsable, il faudrait entre une minute et demi à deux minutes pour contrôler un passeport en respectant la procédure à la lettre alors que d'habitude, les policiers ne passent que 10 à 15 secondes à faire cette vérification.

"On ne peut pas le faire (en temps normal) car on est clairement en sous-effectif", a estimé Mathieu Raël.

Les longues files d'attente devraient donc continuer toute la journée de ce mercredi. Selon des sources aéroportuaires, des contrôles aux frontières "plus lents qu'habituellement" sont aussi pratiqués à certaines portes. Les voyageurs de ce jour devraient donc bien veiller à arriver en avant à leur terminal.

Les syndicats de police se disent épuisés en cette fin d'année, après plusieurs semaines sur le terrain pour sécuriser le mouvement des gilets jaunes.

Alliance, Unité-SGP-FO et Unsa Police doivent participer à des discussions au ministère de l'Intérieur dans la journée.

A lire aussi:

Fronde des policiers: appels à une grève du zèle, l'exécutif met la main à la poche

L'Intérieur confronté à une fronde dans la police dans le sillage des "gilets jaunes"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


A cause d'un mouvement social des policiers, beaucoup d'attente aux contrôles aux frontières à Roissy.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-