SNCF: découvrez les TGV les plus ponctuels et les plus en retard

SNCF: découvrez les TGV les plus ponctuels et les plus en retard

Publié le :

Mardi 05 Juillet 2016 - 11:52

Mise à jour :

Mardi 05 Juillet 2016 - 12:05
©Eldelinux/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alors que des milliers de Français s'apprêtent à partir en vacances, le magazine "60 millions de consommateurs" vient de dévoiler le classement des TGV qui arrivent le plus souvent en retard. Vous êtes prévenus.

Nombreux sont ceux qui ont déjà été agacés par des retards de trains. Alors que des milliers de Français s'apprêtent à prendre la route des vacances, le magazine 60 millions de consommateurs vient de dévoiler le classement des TGV qui arrivent le plus souvent en retard. Parmi les mauvais élèves, on retrouve les lignes Lyon-Rennes, Marseille-Lyon, Lyon-Montpellier, Marseille-Lille et Lyon-Lille avec des taux de retard moyen pouvant aller jusqu'à 26 %. "Sur ces lignes que l'on peut véritablement qualifier de sinistrées en termes de ponctualité, un train sur cinq, voire un train sur quatre, arrive en retard! Il s'agit surtout de lignes empruntant la vallée du Rhône, où le réseau ferré est saturé", a souligné l'association sur son site internet. A l'inverse, les lignes Reims-Paris Est, Paris Est-Nancy, Paris Lyon- Dijon ville, Nancy-Paris Est et enfin Besançon-Paris Lyon sont les plus ponctuelles.

En parallèle, 60 millions de consommateurs prévient les vacanciers qu'il est préférable de partir en août. Car le mois de juillet est celui où les TGV en retard sont les plus nombreux. Au total, près de 13% des trains n'arriveraient pas à l'heure contre près de 11% le reste de l'année. Pour parvenir à cette conclusion, l'association s'est appuyée sur les données de 2015 de la SNCF, qui intègrent les retards quelle qu’en soit la cause. Les plus petits ne sont toutefois pas comptabilisés: seuls ceux supérieurs à 5 minutes sont enregistrés pour les trajets de moins de 1h30, plus de 10 minutes pour les trajets entre 1h30 et 3 heures, et plus de 15 minutes au-delà.

De plus, l'association rappelle qu'il est possible pour les voyageurs arrivés en retard d'être indemnisés dans certains cas. Pour se faire, deux conditions doivent être réunies. Dans un premier temps, la cause du retard doit être imputable à la SNCF (par exemple, une défaillance du train ou un incident d’alimentation électrique). Puis, le retard du TGV doit être supérieur à 30 minutes. La compensation se monte à un quart du prix du billet si le retard est compris entre 30 minutes et 1h59, à 50% entre 2h et 2h59 de retard, et à 75% au-delà. Pour rappel, ces conditions s’appliquent seulement aux TGV classiques. Sur les trains iDTGV et Ouigo, les compensations sont moins généreuses.

 

C'est au mois de juillet que les retards de TGV sont les plus nombreux.


Commentaires

-