Sud-Ouest: 41.000 foyers sans électricité à cause des intempéries

Coup de vent

Sud-Ouest: 41.000 foyers sans électricité à cause des intempéries

Publié le :

Lundi 13 Février 2017 - 13:36

Mise à jour :

Lundi 13 Février 2017 - 13:36
Pas moins de 41.000 foyers ont été privés d'électricité dans le sud-ouest du pays à cause des vents soufflant violemment depuis dimanche. Les agents d'Enedis sont en train de ramener la situation à la normale.
©Rosmarie Voegtli/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Quelque 41.000 foyers ont été privés d'électricité dans le sud-ouest de la France en raison des vents violents soufflant depuis dimanche 12, a-t-on appris lundi auprès d'Enedis.

Interrogé par l'AFP, le service de communication d'Enedis a indiqué qu'à 8H00 12.000 foyers étaient privés d'électricité en Dordogne, 15.000 dans le Lot-et-Garonne et 6.000 en Gironde.

Le responsable de la communication d'Enedis en région, M. Jean-Marc Legeay, a précisé qu'à 7H00, 3.200 foyers étaient également sans électricité dans le Lot, 2.000 dans le Tarn, 2.000 dans le Tarn-et-Garonne et 800 en Aveyron.

"Les agents Enedis Nord Midi-Pyrénées sont mobilisés sur le terrain", a-t-il ajouté, précisant qu'en fin de matinée, le chiffre total de 8.000 personnes sans électricité dans sa région "avait déjà fortement chuté".

Quelque "400 agents sont mobilisés" a indiqué Enedis sur Twitter. Selon M. Legeay, l'objectif est de rétablir le courant "partout avant la fin de la journée".

Les départements de l'Aveyron, la Haute-Garonne, le Tarn et le Tarn-et-Garonne, sont en vigilance orange pour vent violent jusqu'à 16H00 lundi. L'Aude, l'Hérault (34) et les Pyrénées-Orientales viennent d'être placées en vigilance pour Vent et Pluie-Inondation par Météo-France.

Par ailleurs, les rafales de vent ont contraint lundi matin un Airbus A320 de la compagnie EasyJet en provenance de Paris Charles de Gaulle à se poser à Lyon après avoir tenté sans succès d'atterrir à Toulouse-Blagnac.

"Montpellier ce n'était pas possible car il y avait également trop de vent", a indiqué la compagnie aérienne, précisant que l'avion était finalement reparti de Lyon à destination de Toulouse.

Ce déroutage à cause du vent sur Toulouse-Blagnac est le quatrième en une semaine. Dimanche, deux vols en provenance de Paris-Orly, un d'EasyJet et un d'Air France, s'étaient posés à Montpellier et Bordeaux. Les passagers ont été acheminés en bus.

La semaine passée, un premier vol EasyJet, lui aussi en provenance de Paris, s'était déjà dérouté vers Montpellier.

"Le commandant est le seul maitre à bord. Il privilégie la sécurité. S'il juge qu'il ne peut se poser sur un aéroport en toute sécurité, il se déroute", a expliqué le service de communication de l'aéroport de Toulouse, précisant que les rafales avaient dépassé dimanche les 50 nœuds (109,27 km/h).

Le vent qui, contrairement aux autres jours, souffle de face ce qui permet normalement d’atterrir et de décoller, devait s'atténuer lundi en début d'après-midi, a encore indiqué le service de communication de l'aéroport, prévoyant un retour à "la normale à partir de 14H00".

Les vents violents ont commencé à souffler dimanche.

Commentaires

-